Progrès et Santé

Selon une grande étude qui vient d’être publiée par Public Health England, l’agence chargée de la santé publique, et l’université d’Oxford, 80 % des Anglais d’âge moyen (40-60 ans) sont en surpoids, inactifs ou alcooliques. En cause, le poids des soucis liés aux enfants, à leurs parents âgés ou à leur travail ... Ils sont 83 % à avoir de mauvaises habitudes de vie. Ainsi 77 % des hommes et 63 % des femmes sont en surpoids, et un tiers de cette population est classée comme obèse. "Ces gens d’âge moyen sont tellement absorbés par leurs soucis quotidiens que prendre soin de leur santé est devenue la dernière de leurs priorités", explique le professeur Kevin Fenton, directeur de l’étude. Beaucoup sont en manque de sommeil et ont tendance à compenser par la nourriture et par l’alcool. Le nombre de personnes obèses entre 40 et 60 ans a augmenté de 50 % par rapport à 1996. Le travail de bureau, immobile derrière un ordinateur, s’est imposé à la plus grande partie de la population.

L'exemple catastrophique anglo-saxon, en phase avec l'état constaté au sein de sa grande sœur américaine, n'est pas spécifique. La France comme tous les autres pays européens est aussi sur la mauvaise pente. Selon une étude publiée le mardi 25 octobre 2016 dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire, un Français sur deux est considéré comme "trop gras, trop gros". Ce nombre a été multiplié par huit par rapport à 1980, où seuls 6,1 % des Français étaient en excès de poids. Il a encore progressé de 76 % entre 1997 et 2012, soit plus vite encore qu’en Angleterre. Les conséquences inévitables attendues se nomment diabète, hypertension, arthrose (le surpoids abîme les articulations), maladies cardio-vasculaires.

Si le progrès technique et la baisse du temps de travail constituent des bienfaits formidables pour l’humanité, ils ont leurs inconvénients. La question posée à l'homo-economicus de nos temps modernes est la conscience de cette dégradation de son état physique et par là-même psychique. Le progrès technique - la robotisation - qui permet d'éviter toutes les tâches physiques pénibles et en faire de moins en moins doit être absolument contrebalancé par une discipline de vie rigoureuse, tant dans son rapport à l'alimentation que l'entretien de sa plasticité corporelle et neuronale. Ces efforts permettront de contenir les graves problèmes métaboliques - surpoids, obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, arthrose, impuissance masculine, angoisse, dépression - forts coûteux pour la collectivité et destructeurs de notre relation harmonieuse à la vie.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0