La Science de notre Âme intérieure

L’état actuel du monde, de notre civilisation de ce début de second millénaire, nous préoccupe. Il y a de quoi ! Nous avions pensé, au sortir du plus grand conflit mondial du milieu du vingtième siècle, que ces temps belliqueux, indignes de notre évolution éclairée célébrée depuis l’avènement des Lumières, étaient bel et bien révolus. Il y avait bien encore, ci et là, poursuite de "quelques" exactions, mais elles nous apparaissaient comme résiduelles à la grande transformation de la sagesse humaine suite à ce que nous considérions comme obscurantisme moyenâgeux et temps barbares le précédant. Que nenni ! Nous sommes restés au fond de nous-même destructeurs. Que nous manque-t-il donc tant pour nous rendre constructifs et harmonieux ?

Tout simplement une science, celle de notre "Âme intérieure", plutôt que celles des apparences extérieures de l’esprit, aussi nobles soient les techniques et technologies qu’elles enseignent, nécessaires dans notre relation à la réalité présente, tout comme les philosophies et religions censées nous offrir la clé du salut existentiel. Le premier pas de cette science n’est pourtant pas compliqué. Il s’agit de reconnaître le caractère universel de la Vie, du principe d’Amour qui la sous-tend, et de l’indispensable lumière à poser sur chacun et chacune de nos pensées, paroles et actes.

Cette science est basée sur deux principes actifs. Le premier se nomme Conscience, celle de se retrouver dans un Univers vivant que nous partageons avec chacune de ses entités, créatures et éléments le composant. Quelles que soient leur nature - minérale, végétale, animale et humaine -, ils font partie de manière indissociable et complémentaire de la Vie, avec leur caractère spécifique et unique. En son sein protecteur, ils évoluent selon un état de conscience et un rythme qui leur sont propres, à l’intérieur desquels ils émettent et reconnaissent leur propre divinité, même si la science humaine dénie tout caractère vivant aux éléments. La Vie est le grand Positif. Elle est le "Père universel" de toute la création, sa matrice fécondée par amour.

Le second principe est de ce fait l’Amour, la "Mère universelle", la force qui protège toute vie en la gardant bien ordonnée et sécure. Sa présence est partout. Non seulement l’affection humaine, mais le rythme et l’harmonie qui gardent les choses, les individus et les pensées en ordre au lieu du chaos et de la confusion. L’Amour n’est pas seulement une idée, un idéal visionnaire, il est intensément pratique. C’est par son utilisation que nous devenons capables de mettre de l’ordre et de l’harmonie dans nos vies quotidiennes, et parvenir à des résultats utiles et constructifs. De cette manière nous sommes capables d’utiliser les outils et les talents à notre disposition pour créer des choses de beauté et de valeur pour l’humanité.

 

Activité non destructive, mot-clé de l’Amour

Sans amour suffisamment ordonné dans nos activités, nous perdons constamment de notre pouvoir constructif. La solution est de devenir plus consciemment instruit du principe de l’ordre, des relations justes et de simplicité dans chacune des actions de notre vie quotidienne. L’Amour est le plein accomplissement de la loi qu’est la Vie. Il faut que la Vie qu’on a déjà soit abondante. C’est pourquoi, par notre activité créatrice, nous pouvons produire les plus désirables conditions pour la manifestation d’une Vie encore plus grande. Dans toutes nos activités il n’est pas nécessaire d’utiliser la force brutale. L’Amour ne cherche jamais à s’isoler des choses, seulement à les harmoniser. Ajouter au lieu de s’en éloigner. C’est le secret. L’intelligence guide l’Amour. En devenant plus ordonné, nous devenons plus constructifs et créatifs, et le succès devient vite automatique.

 

La maîtrise de la peur

Nous avons dans notre vécu terrestre beaucoup d’épreuves à traverser. La liste est longue et impressionnante : la souffrance physique et psychique, qui déchoit l’homme de sa perfection ; les conflits armés ; les tensions sociales ; les aléas économiques ; l’addiction au matérialisme et son fléau la pauvreté ; les perturbations climatiques ; la pollution ; la criminalité ; la nourriture transformée… Il en découle nombre de peurs avec pour résultat inévitable des réactions déplaisantes telles que l’agitation, l’insécurité, la dépression… La peur est la cause ordinaire de la plupart des troubles du genre humain sur Terre, hier comme aujourd’hui.

Pour maîtriser la peur, il est nécessaire d’apprendre à voir au-delà d’elle, de reconnaitre le Bien qui revient inévitablement après une période de trouble. Nous devons comprendre qu’il n’y a qu’Un Pouvoir dans l’univers, c’est le Bien. Par la célébration de la Vie, de l’Amour et de la Lumière, nous bloquons l’action de la peur, nous ignorons sa nature, et nous permettons une relation confiante et apaisée avec notre environnement et les situations de la vie se présentant. En choisissant la sagesse de coopération confiante avec l’Univers, nous contrôlons puis évacuons les souffrances liées à la peur.

Nous devenons ainsi des coopérants actifs et conscients du Plan de conscience universel. L’avancement de notre progrès dans la Vie passe par l’Amour et la Lumière, soit la conscience, nourrie de connaissance, d’intelligence, permettant notre engagement délibéré dans le principe du Bien. Ces trois principes de base reposent sur notre libre choix. Toutes les actions peuvent alors jaillir pour les honorer. L’intelligence est toujours placée au premier rang avant le désir, celui-ci devenant un but, chaque but étant automatiquement en harmonie avec la Volonté Universelle de la Création. L’intelligence avant le pouvoir amène un résultat qui est toujours constructif et bénéfique. L’intelligence après le pouvoir voit un résultat toujours chaotique et destructeur.

 

La magie de l’Intelligence rendue positive

La vie sur votre planète Terre est à la fois de nature négative et de nature positive dans ses activités et son expression. Nous pouvons transcender les affres de cette dualité par un savoir vivre à partir du centre divin, sacré, à l’intérieur de nous-même. Un monde positif implique le développement de l’Intelligence positive, c’est-à-dire l’utilisation de nos facultés de raisonnement en vue de guider et de diriger les deux forces universelles de Vie et d’Amour de façon constructive. Le résultat recherché est qu’il bénéficie à l’humanité, plutôt que de véhiculer des injures, de la souffrance et de la destruction.

Sur la planète Terre, l’Amour Divin n’est pas reconnu, et la peur règle le genre humain. Au lieu de reconnaître l’Amour comme étant l’un des principes universels de base et de devenir des canaux pour sa guérison, harmonisant et soutenant le pouvoir, la majorité des individus ont substitué l’Amour à la Force. Chaque homme et femme recherche sa propre joie, oublie l’existence des autres, et éprouve le besoin de prendre de force le bien des autres . Cela est contraire au Plan de l’Univers, où chaque être humain n’est qu’une cellule individuelle du cerveau de l’Être Suprême.

 

 

 

Notre grand dessein est de vivre, créer et bâtir en conformité avec la Volonté universelle. Toutes autres voies sont une illusion.

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0