La formulation de ces clés n'engage que leur auteur, qui puise tant dans ses recherches et sources d'information que dans son imaginaire leurs révélation et libre mise à disposition suivant la forme et la rédaction retenues.

Il n'y a de ce fait rien à prendre pour argent comptant, seulement à laisser faire en soi le processus d'ouverture de conscience par le discernement, soit le juste équilibre entre cœur et raison. Celui-ci conduira à les invalider, à les valider, à les compléter par d'autres ajouts et compléments.

C'est ainsi que procède le chercheur de vérité.

 

 

L'illusion de la demande au Ciel et sa résolution

Les religions comme les mouvements spiritualistes du New Age parlent de la prière comme clé du salut de l’être humain, n’oubliant jamais de citer la fameuse invitation de l’apôtre Matthieu (7 :7) " Demandez et vous recevrez " comme le sésame de la loi d’Attraction. Tous les prétendus enseignants la ressassent à volonté, oubliant simplement de donner au gogo illusionné son véritable mode d’emploi.

Car en y réfléchissant un tant soit peu, que faisons-nous lorsque nous désirons nous connecter au Ciel ? Essayons-nous d’envoyer mentalement par notre " troisième œil " un message ? Et à qui : Dieu, Jésus, Marie, saints, archanges, anges, autres divinités ? Tendons-nous les mains paumes vers le Ciel, les joignons-nous, ou essayons-nous d’entrer en résonance simplement avec notre cœur ? Peut-être un mix de tout ça, en même temps ou dans un séquencement précis ?  La réalité est que nous y allons plus ou moins à l’aveuglette, la notion de se connecter au Ciel étant en elle-même très floue. Nulle documentation précise et dûment attestée n'en donne le mode d'emploi. Alors chacun se fait sa petite idée sans trop savoir comment et qui vraiment il doit atteindre. C’est à l’image de la notion de l’amour : tout le monde en parle mais personne ne sait ce que c’est exactement, chacun voyant midi à sa porte…

L'enseignement dévoyé

L'homme possède en lui-même le principe de sa propre ascension, par la réunion de son Esprit immortel à la Vertu céleste qui l'accompagne durant sa vie dans le corps physique. Il devient par là-même un chrestos ou un christos, ce qui lui permet de passer dans une autre dimension de réalité comme de conscience afin de poursuivre le chemin de son Âme *.

Or, ici se cache un piège redoutable qu'il est important de signaler. En effet, toute évolution suppose une involution, conformément à la loi universelle des polarités qui structurent le Vivant *². Ceci entend que tout homme qui devient " Dieu " nécessite un Dieu qui s'est fait homme, comme l'évolution d'un aliment dans l'intestin nécessite la descente de deux forces d'origine supérieure : le sang et la force nerveuse.

C'est faute de cette remarque du courant de sacrifice et d'amour qui précède la voie rude de l'initiation et de l'évolution de l'âme humaine que les initiations naturalistes du courant oriental du New Age conduisent leurs adeptes à croire que " l'état de Christ " est un plan d'existence psychique que tout homme peut atteindre, ne nécessitant pas l'effort constant du Principe céleste Christ, seul capable, par son involution, de ramener à lui les âmes évoluées.

Ceci explique le fonctionnement de la cyclicité du Temps et des ouvertures temporelles, qui voit à certaines époques une " grande descente Divine " - une nouvelle énergie -, suivie d'une grande montée d'âmes, pour donner au Divin l'occasion de manifester son Amour absolu en devançant le temps de la Réintégration de l'Humanité totale.

Ne pas voir l'existence comme individualité céleste revient à stationner dans ce plan mental qui conduit au panthéisme matérialiste, interdisant aux vertus du cœur, de l'amour, d'atteindre bien plus rapidement que les forces mentales le champ du céleste.

* Cf. Le chemin de l'Ascension & Le cheminement de l’Âme.

Cf. La dualité décodée.

Dit autrement, se connecter au Ciel est aussi illusoire que vouloir se connecter à la Terre, bien que dans ce dernier cas on se sente plus à l’aise. Chaque fois que quelqu’un nous dit de nous " ancrer à la Terre ", nous avons du mal à saisir ce qui ne va pas chez nous, entendu qu'on nous fait comprendre que nous sommes trop dans le " Ciel ", sous-entendu que nous ne touchons plus terre et qu'il nous faut revenir dans la réalité du monde de la matérialité…  Ainsi, par déduction, est ancré à la Terre celui qui est dans la matière, dans la réalité tangible et vérifiable, tandis que le perché, l’évanescent, est celui qui n’est plus ancré, vivant dans un monde imaginaire, un monde virtuel, un monde non palpable et non quantifiable. En fait, on définit notre connexion au Ciel comme étant le complémentaire-opposé de l’ancrage à la Terre, sans toutefois lui donner une véritable signification.  Alors comment pouvons-nous améliorer notre connexion au Ciel si déjà nous ne savons pas à quoi ça rime exactement ? Lorsqu’un problème est déjà flou à l’origine, cela ne simplifie aucunement sa résolution.

 

Le principe de l'émission-réception

En se référant à la structure biologique de l'être humain *, la compréhension du mécanisme de connexion au Ciel apparait plus procéder de la partie évanescente que de la partie matérielle qu’est la connexion à la Terre, l'ancrage. Instinctivement, nous comprenons que le moteur du Ciel (chakras 5 et 6) fait plus dans la vibration, dans l’immatériel, alors que le moteur de la Terre (chakras 1 et 2) fait dans le palpable et le mesurable.

Dit autrement, on s’attend à ce que l’antenne soit en haut, tandis que le bâtiment est bien ancré sur sa fondation enfouie dans le sol. Nous comprenons aisément que l’antenne faite de matière essaie de percevoir une onde invisible à nos yeux matériels. Pour qu’ensuite cette onde puisse être interprétée par un décodeur situé à l’étage intermédiaire dans la maison, qu’est le moteur de l’humain (chakras 3 et 4).

Le signal " radio " capté par l’antenne sera donc traité par l’ordinateur situé au 3ème chakra, le plexus solaire, qui est relié au cerveau. Une fois décodé physiquement, alors la lecture du signal fera frémir ou non le chakra 4, celui du cœur, le décodeur se fichant de la nature de ce qu’il décode. Tout n’est que des variations électriques pour lui. Par contre, notre chakra 4, notre cœur, se fiche du comment ça marche matériellement parlant, car c’est le contenu qui l’intéresse. Ainsi, une mauvaise nouvelle ou un intense désir auront des incidences différentes dans notre ressenti. Dit autrement, le mental décode de l’électrique (polarité masculine), tandis que notre cœur décode du magnétique (polarité féminine).

* Cf. Le moteur biologique de la co-création.

Structure biologique

Émission

Réception


Un processus électromagnétique

Que fait une antenne sinon transformer une onde électromagnétique en une onde électrique décodable par un appareil électronique ? Aussi cette antenne ne pourra fonctionner correctement qu’à la seule condition qu’elle soit branchée à la Terre, car le signal radio est une onde électromagnétique circulant dans le champ de la Terre.

Comme en électricité, il faut deux fils pour que cela circule. L’un des fils est la connexion à la Terre, tandis que l’autre fil est la connexion au Ciel. La connexion à la Terre est appelée " la masse " et, pour en avoir une bonne, il est préférable d’avoir une bonne prise de terre. Ainsi quand on dit que " quelqu’un est à la masse ", cela indique qu’il n’a plus aucun signal radio lui provenant du Ciel, allant au cerveau. On en vient à conclure à un déraillement mental incompatible avec une normalité de fonctionnement.

 

Les conditions du fonctionnement efficace

L'efficacité de la " demande ", intention comme prière, repose sur l'alignement psychique comme émotionnel de l'être humain sur les principes régissant le fonctionnement de l'univers, tout particulièrement la loi d'Unité. Ainsi le respect doit être le plus total envers toute forme de vie. Si nous sommes encore dans le " cannibalisme biologique ", nous sommes mal engagé pour obtenir la matérialisation de nos intentions. Nous avons à sortir de l’opposition duale entre le mental et le cœur, et tant que nous n’avons pas fait la paix entre l’intérieur et l’extérieur, notre décodeur trafiqué-falsifié, l'égo-mental *, nous empêche d'accéder à la puissance supérieure qu’est la cocréation dans le moteur de la Terre (chakras 1 et 2). La matérialisation de ce qui se passe en notre Esprit, relié au grand champ de conscience, est impossible.

* Cf. Décryptage de l'égo.

Matériellement, la connexion au Ciel via le sixième chakra, le " 3° œil ", n’a rien à voir avec une connexion avec notre septième chakra. En effet, la vision linéaire, verticale, des chakras est une impasse totale si nous voulons nous connecter au divin. La seule chose qu'il permet est de nous connecter à une source d’information. Rien de plus. Qui plus est, compte-tenu de la réalité falsifiée de notre monde en 3-D *, ce que nous pensons être le Ciel n'est que la dimension du champ astral de la planète Terre, nourri d'égrégores (entités énergétiques) trompeurs, toxiques et délétères compte-tenu des comportements constatés depuis des millénaires. Y règnent non La Lumière mais les ténèbres, une " Source locale " totalement trafiquée et sous contrôle d'un corpus prédateur involutif *². Il en découle que les prétendus médiums, voyants et autres " channels " y puisent leur tartufferie, il est vrai la plupart du temps de bonne foi. Ils ne peuvent y trouver, même avec justesse, que des informations liées à notre plan karmique, non celles qui correspondent à notre chemin d'évolution vers les plans supérieurs pour enfin sortir de la cyclicité des temps entropique. Ils ne sont en réalité que les relais de cette prédation manipulatoire de 4ème dimension qui, à partir de leur égo gonflé et chèrement monétisé, nous maintient dans l'ignorance et nous empêche d'ascensionner conformément à l'enseignement christique.

* Cf. La falsification de la réalité en 3-D et voie de sortie.

Cf. Compréhension structurelle de la Matrice asservissante & Les acteurs de la Matrice falsifiée.

La solution réside dans la compréhension du fonctionnement de l’énergie qui nous est transmise par les moteurs du Ciel et de la Terre. Le moteur du Ciel fournit une énergie froide (circuit bleu), celui de la Terre une énergie chaude (circuit rouge). Il en découle que tout excès en chaleur (le " matérialiste ") ou en froid (l'"évanescent ") indique que nous sommes toujours en proie avec la dualité. Or la paix intérieure prime sur tout le reste pour trouver notre équilibre entre Terre et Ciel. Si nous n’avons pas la paix mentale et/ou émotionnelle, c’est-à-dire que le mitigeur reste suffisamment froid, nous ne pouvons contrôler la lave du volcan qui sommeille en nous. Si nous sommes coupé de nos émotions comme du mental, nous ne pouvons nous réaliser dans notre incarnation terrestre.  

Non seulement il faut trouver l’équilibre parfait, mais il faut aussi savoir augmenter le débit de l'énergie de vie qui coule en nous pour accroître notre puissance de création, d'intention. Cela passe par notre capacité de régulation permanente de notre mitigeur énergétique. C'est le cœur, notre partie vibratoire, qui nous indique si nous sommes bien à la température idéale dans un premier temps, puis au bon débit…

 

La réussite de la prière, de l'intention formulée, réside bien dans l'invitation du Christ (Cf. Matthieu 18:3) : " Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux. " Voilà pourquoi un enfant, qui pense et agit par le cœur, est plus proche de la vérité qu’un adulte tout pétri des sciences illusoires qu’il prend pour vérité. Redevenir un enfant, c’est avant tout découvrir qu’offrir de l’eau chaude rend plus service que distribuer de l’eau glacée à tout va ... Aussi soyons heureux d’être réchauffés par tous les sourires gratuits, par toutes les intentions sincères, et sachons rendre grâce à ceux et à celles qui, malgré toutes les difficultés, savent garder leur joie d’être ce qu’ils sont tout simplement.

Ouvrir son cœur n’est pas dans l’offrande de cierges et de prières ânonnées, apprises par cœur par un mental coupé de la véritable inspiration. C’est l’écoute impartiale et sans concession de notre petite voix qui nous dit de suivre nos intuitions, nos ressentis, et surtout les impulsions qui nous poussent vers l’inconnu. La porte de sortie est dans le moteur de l’humain, le cœur. Qui plus est, quand l’eau de la joie se répand à l’extérieur de nous, les bulles d’air d’oxygénation en profitent pour remonter la tuyauterie en sens inverse. Non seulement nous nous sentons le cœur plus léger, mais notre mental en profite pour se faire purger. Par là-même, des bulles d’air remontent dans le moteur du Ciel, nettoyant de fait l’inconscient collectif. Un être qui sait se tenir dans son cœur effectue ainsi un travail colossal concernant l’élévation de fréquence de la conscience humaine.

 

La vraie thérapie, c'est à tout moment, en toutes conditions, et certainement pas guidée par quelqu'un que nous payons, mais par sa propre guidance supérieure qui place les expériences dont nous avons précisément besoin sur notre chemin.

 

 

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos connaissances en cliquant sur le bouton de votre choix.