La formulation de ces clés n'engage que leur auteur, qui puise tant dans ses recherches et sources d'information que dans son imaginaire leurs révélation et libre mise à disposition suivant la forme et la rédaction retenues.

Il n'y a de ce fait rien à prendre pour argent comptant, seulement à laisser faire en soi le processus d'ouverture de conscience par le discernement, soit le juste équilibre entre cœur et raison. Celui-ci conduira à les invalider, à les valider, à les compléter par d'autres ajouts et compléments.

C'est ainsi que procède le chercheur de vérité.

 

 

Le chemin de l'Ascension

" L'initiation, ce n'est pas quelqu'un qui vient nous montrer la réalité. Ce n'est pas voir l'univers comme Un. L'initiation c'est voir le soi (le moi ego) comme un menteur qui se nourrit des autres. C'est mesurer le soi à l'aune de la vérité. C'est voir que le Prédateur (son ombre) se nourrit du soi, et que le soi se nourrit des autres et propage l'infection à tous ceux qu'il prétend aimer et qu'il veut aider. "

Laura Knight-Jadczyk - Auteure états-unienne

 

La plupart des individus préfèrent ignorer le véritable sens d'une initiation et tourner leur regard vers de plus belles illusions, car la vérité, quelle qu'elle soit, leur est parfois difficile à discerner, et encore moins à supporter. Ainsi se tournent-ils souvent dans leur quête spirituelle vers le dogme rassurant des religions institutionnelles, le mystérieux excitant des sociétés secrètes, ou vers les promesses agréables du courant " Amour et Lumière " et de ses " channels galactiques " et autres enseignants gourous, qui leur font miroiter les promesses d'un Nouvel Âge d'Or qui n'est rien d'autre que le recommencement d'un nouveau cycle d'incarnation dans la 3ème dimension * ... Autrement dit le spirituel en mode " Service de Soi ", qui a pour dessein de détourner les individus de leur véritable mission d'Âme, à savoir se libérer de leur propre processus karmique afin de pouvoir s'offrir la possibilité de s'extirper de l'illusion de la matrice de 3ème dimension et grimper les échelons pour incarner l'Unité véritable. La promotion de ces technologies de bien-être, de progrès et d'amélioration de la vie, ne font que proposer une illusion alternative à notre société décadente de 3ème dimension. Elle construit et impose insidieusement la prison dorée de l'Âge-d'Or en 3ème dimension, mais n'a rien à voir avec l'élévation de l'Âme humaine.

De ce fait, très peu de gens s'éveillent véritablement pour parvenir à s'extraire de la matrice d'appartenance. Et ce n'est pas parce qu'ils savent et comprennent que les choses vont mal et qu'ils sont manipulés, qu'ils sont éveillés, loin s'en faut. Réveillés peut-être, éveillés sans doute pas. Il reste tout le travail des mémoires karmiques à résoudre, puis entamer la "reprogrammation de ses schémas de vie " dans leur quotidien. Et là est la difficulté, puisque la majorité des personnes préfèrent rester dans le confort et la (relative) sécurité habituelle de leur monde - les habitudes -, au lieu d'oser regarder leur propre réalité en face et de penser au salut de leur Âme, soit sa réunification aux fins d’accueillir l'Esprit salvateur.

Ainsi les éveillés, les " illuminés ", ou ceux qui sont en cours de l'être, sont ceux qui sont en train de tourner le dos à la voie séparative *², la phase exploratoire dans la matière par l’extérieur, vers une phase de réunification avec leur Soi supérieur à l’intérieur d'eux-mêmes. Ils ont choisi d'abandonner les bobards d'un enseignement extérieur désacralisé tout comme la douce torpeur de leurs bien-être et abondance, de la contemplation de soi dans " son " développement personnel, de " sa " méditation, de " ses " pratiques Tai Chi, Yoga et autres… Ils ont choisi de passer en mode " Service d'Autrui ", un tout autre état de conscience, là où toute illusion de séparation a disparu. En changeant de direction, ils sont beaucoup plus à l’aise pour rouler dans le sens plus jubilatoire du retour au bercail, à l'Unité, à La Source.

Cf. Le cheminement de l’Âme & Fin de cycle : La guidance éclairée de sa vie.

Cf. La dualité décodée.

L'Éveil puis l'Ascension est avant tout un processus de prise de conscience individuel du schéma égotique dans lequel l'humanité est enfermée de par son mode de fonctionnement dual. Il consiste à intégrer l'Esprit dans son corps de matière, afin que l'individu puisse sortir de cette amnésie collective générée par l'égrégore de l'ego humain, la séparation. Il s'agit donc d'une forme de métamorphose où les corps physique, émotionnel, mental et spirituel s'unissent afin de constituer un Être pleinement conscient, c'est à dire éveillé. C’est un travail de " Lumière " et de " Vérité " sur nos zones d’ombre, psychiques et émotionnelles, attentatoires à l’expression de notre version la plus élevée. Nous possédons toutes et tous, au plus profond de nous-même, la réponse de QUI nous sommes et de ce que nous sommes venu expérimenter dans cette vie.

L’Ascension de conscience à travers l'enseignement Christique permet de les découvrir, reposant sur la compréhension des lois de l'Univers, de la circulation de l'énergie et du rôle des champs magnétiques.

Le rêve * dans lequel nous nous sommes engouffré depuis longtemps peut se terminer en des temps record, à l’image de l’arbre qui a pris des siècles pour se bâtir et qui n’aura besoin que de quelques années pour mourir et passer à autre chose. Ainsi le processus de l’Ascension revient à la mort d’un mode de vie dans la matière, et à la naissance d’un autre mode de vie, celui qui sied au fonctionnement harmonieux de l'univers. Ce chemin de la libération pour retrouver notre souveraineté n'est pas pour les indécis. Il ne concède aucun détour. Il se fait seul, en Âme et conscience, parfois avec un ou quelques compagnons qui disposent du courage nécessaire pour " voyager " sur une même fréquence de résonance.

* Cf. Fabrication de l'illusion et voie de sortie & Compréhension structurelle de la Matrice asservissante.

Parcours de vie : le choix décisif entre deux possibilités de cheminement

Une augmentation des alertes de l'émotionnel induite par notre ressenti, constitue un vecteur de changement, un signal qui indique – lorsqu'on y prête attention –, soit le moment opportun d'enclencher une bifurcation dans notre situation personnelle, soit la possibilité d'un changement de conscience. Lorsqu'une situation déclenche un paroxysme émotionnel – par exemple une violente colère, des crises de larmes, ... –, elle indique que l'individu dans son inconscient s'offre la possibilité d'un changement de vie, la possibilité de modeler un nouveau futur. Cela ne signifie nullement qu'il acceptera ce changement lorsque cette possibilité se présentera, par peur, par déni, par manque de confiance…. C'est au moment de ces " fenêtres émotionnelles " qu'il s'agit de prendre une décision, mais surtout pas motivée par la peur, la colère, le ressentiment... C'est pourquoi l'observation des événements passés qui avaient engendré la situation (la leçon karmique) est requise, avec le plus de détachement et de recul possible. Si nous nous réfugions dans la peur, le déni, la rancune, la vengeance, la colère... une situation similaire se présentera à nouveau et inévitablement dans notre vie, jusqu'au moment où nous en aurons compris l'enseignement. 

Ce phénomène cyclique des moments de changement, imperceptibles à la conscience mais perceptibles par l'émotionnel, soit le ressenti inconscient, s'explique par " la théorie de la causalité rétrograde ou rétro-causalité ". Elle dit que " Les intentions causent des effets dans le futur qui deviennent les futures causes d'un effet dans le présent ". Cet effet se traduit par une explosion émotionnelle (exprimée par exemple par des pleurs), et in fine une sorte de soulagement, une libération jusqu'à ce que nous nous sentions soulagé et heureux de l'issue de l'expérience.

Sur l'image (empruntée au site du physicien Philippe Guillemant), nous voyons de quelle manière nous construisons en permanence nos chemins de vie, chacune des options participant de l'expérimentation de la Vie. Tant que nous sommes dépendant de peurs, d'addictions, d'intérêts, de calculs, de croyances, de négligences, de culpabilité et d'attaches *, nous ne pouvons libérer le puissant potentiel créateur qui git en nous. Nous restons alors inéluctablement lié au futur qui nous était initialement attribué, et qui nous conduit à l'entropie, la maladie puis la mort. Nous restons prisonnier des boucles cycliques (ou karmiques) du temps ...

* Cf. en complément Comprendre et apprivoiser la prédation.

Il est à comprendre que l'ascension de conscience n'est pas qu'un phénomène d'ordre spirituel, mais qu'il répond à une réalité de nature physique *, que la science qui explore les dimensions - la physique quantique - démontre. La Nature étant multi-dimensionnelle, le changement de dimension en cours porte de ce fait sur tous ses éléments constitutifs (atomes, molécules, électrons, fluides, courants, membranes). Ainsi rien dans l'Univers, et les univers, n'est sans vie et sans corps, même s'il peut être gazeux, vaporeux, gélatineux, liquide, solide ... Nos sens physiques ne voient qu'une infime partie du champ de la physique. C'est pourquoi l'idée répandue par la spiritualité " New Age ", qui veut qu'ascensionner c'est quitter le plan terrestre pour s'élever vers les cieux, est fausse. C'est tout le contraire : c'est faire descendre en soi-même la force des pouvoirs du ciel, pour rétablir les lois universelles à la surface de la terre.

* Du latin physicus (" physique, naturel, des sciences naturelles ") tiré du grec ancien φυσικός, fusikós (" physique, naturel ").

Cf. Univers en partage & Évolution de civilisation (1) Le mécanisme de l'Univers.

Vers la conscience cosmique

La science astrophysique le démontre désormais : l'univers est multidimensionnel, avec la probabilité d’autres formes de vie consciente, d’autres civilisations plus ou moins avancées. Combien ? Des milliers, des millions, des milliards peut-être. Pourtant, si notre savoir s'est étendu, notre attitude n'a pas tellement changé. Notre aventure a beau être cosmique, notre conscience demeure géocentrique, locale, du moins à cette étape-ci de l'évolution. Mais s’il y a encore un décalage considérable entre notre savoir et notre conscience, nous sommes probablement à la veille de franchir une étape de notre évolution, à la veille de la naissance de " l'homme cosmique ". Pour cela, il nous appartient de partir en exploration, non de l'espace extérieur mais de l'espace intérieur, en ouvrant le voile de l’oubli qui l’obstruait jusqu’alors. C’est ainsi que nous pourrons nous élever, passer de l'homme au genre humain, du personnel au trans-personnel, de la conscience de soi à la conscience cosmique.

Selon le modèle que propose la physique moderne, on ne peut séparer de l'ensemble aucun élément le constituant sans le détruire. Cette évidence fait qu'on ne peut séparer l’homme de son environnement sans le détruire. Pourtant, la pensée officielle, en particulier celle qui découle des sciences humaines, est loin derrière la pensée scientifique. Nous continuons de vivre comme avant, de manière séparée, identifiée au corps et à ses caractéristiques. La conception qu'on se fait de l'homme continue d'être réductionniste. Il s'agit toujours de le réduire aux dimensions de diverses grilles et, chaque fois qu'il cherche à s'en libérer, de l'en ramener à l'intérieur de l'une ou de l'autre. C'est ainsi que, selon la grille utilisée, l'homme n'est que, par exemple, l'effet du hasard et de la nécessité, de l'économie et de la lutte des classes, de la libido, du conditionnement... Qui plus est, nous sommes toujours dans une société dominée par l'avoir et sa hiérarchie, où celui qui a davantage - d'argent, de pouvoir, de territoire - occupe une place plus élevée dans l'échelle. L'idée qu'il puisse exister une hiérarchie basée sur l'être nous effleure à peine. L'idée que certains individus sont moins que d'autres, que certains sont plus, nous paraît même choquante, car nous tenons les hommes pour égaux en être.

Or " Être " procède de la conscience. Il y a des gens très simples qui ont un niveau de conscience très élevé. Le niveau de conscience n'est pas le même pour tous, le niveau de conscience se trouvant dans la participation de l'individu à la Conscience universelle. Nous pouvons de ce fait nous élever dans cette hiérarchie en élevant notre niveau de conscience. C'est du reste ce que nous faisons tous présentement, de façon plus ou moins lucide, sans quoi la vie n'aurait aucun sens. Il est possible d'accélérer ce processus dans une certaine mesure, par ce qu'on appelle le travail sur soi - la conscientisation, l'étude... – et par certaines techniques, comme la relaxation ou la concentration.

 

" En n'importe quel domaine, qu'il s'agisse des cellules d'un corps, des membres d'une société ou des éléments d'une synthèse spirituelle, l'union différencie. Les parties se perfectionnent et s'achèvent dans tout un ensemble organisé. "

Teilhard de Chardin, Le Phénomène humain.

L'Ascension vue d'Hollywood

Stargate ou La Porte des étoiles (au Québec) est un univers de science-fiction, fondé sur des voyages entre des planètes situées dans différentes galaxies et reliées entre elles par un réseau de Portes des étoiles *. Dans cet univers, l’Ascension est un événement durant lequel une personne devient de l'énergie pure, qui, en perdant sa forme matérielle originelle, accède ainsi à un plan d'existence supérieur.

Le phénomène dit d'Ascension est toutefois plus large, puisqu'il porte sur l'élévation du taux vibratoire cellulaire de la planète et de ses différents règnes : minéral, végétal, animal, humain et supra-humain. Plus qu'un phénomène mental ou spirituel, c'est une évolution naturelle de la matière devenant consciente. Ceci explique l'opposition du corpus prédateur et de ses relais terrestres à cette évolution, pour en éviter les changements conséquents qu'ils estiment préjudiciables pour leurs survie et acquis. Aussi utilisent-ils beaucoup de technologie et de moyens pour limiter cette évolution irréversible : pollution de l'eau, de l'air, des sols et des aliments ; modification du climat avec HAARP ; "chemtrails " ; stupéfiants pour les jeunes ; corruption des dirigeants ; création du terrorisme ; création de peurs ... *²

* À l'origine, Stargate, la porte des étoiles est un film réalisé par Roland Emmerich en 1994.

Cf. Contrôle mental.

 


Aller au-delà de la peur

La peur viscérale de la mort, la finitude, qui nous coupe de nous-même depuis des milliers d’années et nous contraint à rester des moutons obéissants et soumis à des bergers protecteurs et sauveurs, résulte d’une manipulation. Elle a fait que l’une des créations les plus puissantes de l’Univers, l’humain, a été réduite en esclavage total, dans l’incapacité de retrouver ses pleins pouvoirs, ceux propres à des êtres multidimensionnels proches de l'Unité. Pourtant, il suffit de comprendre que les voleurs de notre puissance ne peuvent pas utiliser ce qu’il y a à l’intérieur de notre coffre-fort, de notre Temple intérieur. Ils ne sont pas "ascensionnés ". Ils bidouillent, manipulent, illusionnent, faisant autant qu’ils peuvent pour faire et entretenir la peur au moyen de la division, de la séparation. Ils crient fort, conditionnent notre esprit, et nous menacent des pires représailles à coup de guerres, de répressions et d’exactions en tous genres. Mais qui peut arrêter la Lumière ?

Le nombre de ces gangsters voleurs étant largement inférieur à celui de leurs otages, tôt ou tard ils seront débordés si ceux-ci venaient à coopérer ensemble. C’est ce qui donne le sentiment de se dessiner actuellement sur Terre. L’humanité paraît se relever, un nombre suffisant d’individus se dressant pour dire non à tout ce capharnaüm, à toute cette domination, à toutes les injustices, à toutes les intimidations. Prenant conscience de leur pouvoir de groupe, ils commencent à se coordonner et à se montrer solidaires. C’est pourquoi les gangsters voleurs d'énergie jettent toutes leurs forces dans le maintien des ténèbres, prêts à toutes les bassesses pour casser le mouvement. Ils ont à leur disposition toute une batterie de moyens, et surtout un atout maître, le contrôle de la psyché de la plupart des êtres humains *.

Toutefois, en n’ayant plus peur de mourir, de perdre notre enveloppe corporelle par le processus de l’Ascension, nous signifions aux voleurs du sacré de la Vie notre détermination à nous extirper de leur jeu mortifère et à sortir des boucles du temps de notre dimension de réalité. Nous commençons à comprendre le mécanisme de l’éveil, de l’illumination, qui fait que ce que l’on voit sur notre écran intérieur est nettement plus clair et compréhensible que la nourriture extérieure nauséabonde ingurgitée. Nous ne faisons en fait que nous reconnecter à Ce Que Nous sommes vraiment. C’est désormais en cet esprit qu’il va nous falloir dépasser les peurs issues des traumatismes psycho-émotionnels causés, par le désengagement de notre véhicule biologique terrestre, de notre identification au seul corps. C’est notre grandiose épreuve, celle de détenir le pouvoir de l’UN : être son propre maître et échapper ainsi au mode automatique, en écoutant et en obéissant à notre petite voix, à notre Soi supérieur. Le libre arbitre que nous allons véritablement accueillir lors du processus de l’Ascension est celui d’accepter ou de refuser Le Créateur en nous-même, de choisir de rester dans le mode mortifère du " Service de Soi " ou de choisir le chemin évolutif du " Service d'Autrui ". Soit nous continuons d’être dans les lois universelles sacrées, soit nous changeons les règles du jeu de la Vie *² à notre détriment.

* Cf. La nouvelle religion universelle, Contrôle mental, Les acteurs de la Matrice falsifiée.

Cf. Le Jeu de la Vie.

Le piège sécuritaire

Dans l'état actuel des choses, seulement une petite proportion de la population mondiale (entre 10 et 15 %) a réellement entamé le processus d'Éveil. Le reste de l'humanité, du fait des turbulences climatiques, sociales, financières et autres en cours est conduite à inhiber son comportement social naturel et spontané par la méfiance, l'angoisse et la peur entraînant leur soumission. De ce fait, les individus traumatisés dans leur Âme, effrayés par la perspective incertaine d'un avenir sombre de guerre et de chaos, se rattachent à un désir névrotique de paix en recherchant une sécurité matérielle " extérieure ", quelle qu'en soit la forme (économique, policière...) *. Ils se détournent ainsi de toute opportunité de remise en question profonde, à savoir que l'état du monde n'est que le reflet de leur propre désordre intérieur. Et là réside le piège. La sécurité matérielle, qui devient le but ultime d'une société moderne fondée sur le culte de l'ego, devient un besoin " égotique " engendré par l'égrégore émotionnel de nature reptilienne - la survie -, occultant le potentiel propre à l'Esprit de permettre le changement de fréquence dimensionnelle dans laquelle, par exemple, les guerres et le chaos n'existent pas.

* Cf. Le contrôle du robot biologique.

 

Le retournement

Le bourbier des croyances et des conditionnements propres à notre monde tridimensionnel sous contrôle du corpus prédateur involutif situé dans la 4ème dimension * de densité enferme une majeure partie de l’humanité dans la peur, la souffrance, la culpabilité, l’auto-sabotage, l’autosuffisance, la corruption, le mensonge, le spirituel dévoyé. L’inconnu inquiète, son appel faisant trembler les honorables et vénérables croyances de ce que les êtres humains pensent être. Ils aspirent certes à devenir Humain, mais la dualité les tenaille, tout comme la gravité les empêche d’aller se balader plus haut, " là-haut ". Pourtant, quand nous allons voyager ailleurs que dans le bac à sable ou la pataugeoire, les entités rencontrées ne sont que nous-même…

C’est pourquoi l’Ascension est une épreuve de retournement total, un changement de paradigme complet. L'ouverture d'une conscience en 5-D, en mode " Service d'Autrui " et non plus " Service de Soi ", passe par un changement radical, touchant aux croyances comme aux conditionnements inculqués et à leur reprogrammation. Si nous voulons retourner en arrière pour changer l’"Histoire " par rapport à ce qui était jusqu'alors perçu universellement (tout comme par rapport à des personnes), nous devons d’abord créer un univers alternatif pour ce faire. C'est pourquoi l'ouverture de conscience va à l'encontre de la représentation classique de la Vie et de son apparente réalité, volontairement entretenue par les institutions qui en ont la charge, pour des raisons évidentes de captation du pouvoir énergétique créateur de l'être humain. Et tout essai de conserver quelque chose auquel nous tenons coûte des tonnes d’énergie et de sérieuses déconvenues quand il faut sauter le pas. Ce qui se présente c’est nous-même, avec la mémoire de tout ce que nous avons été jusqu’alors, y compris tous les mensonges que nous nous faisons en permanence. Personne ne nous juge. Seul nous causons à nous-même. Et comme nous sommes le juge le plus impitoyable qui soit envers nous-même, il importe que nous nous aimions à fond, inconditionnellement, pour ne pas imploser en vol à peine la mise en route effectuée.

* Cf. Comprendre et apprivoiser la prédation.

Cf. Libération émotionnelle.

Désaliénation : le vide existentiel

Le détachement par rapport à la matrice asservissante de 3-D, et l'effondrement des croyances/illusions liées, sont très déstabilisantes car, dans l'inconscient humain, cette vacuité s'apparente à la mort. Cette traversée est effrayante pour la psyché humaine car l'égo *, perdant tous ses repères sécurisants, ne peut plus se raccrocher à quoi que ce soit. Cet état d'être ou cette sensation de perte de repère est nommée "déréalisation" par la médecine psychiatrique. Caractérisée comme une altération de la perception, le monde extérieur apparaît comme étrange, irréel, abstrait. Perçus comme une condition négative, ces symptômes sont déconcertants et angoissants pour l'individu qui ne peut appréhender ce qu'il lui arrive. Cette distorsion de la perception correspond à une déconnexion temporaire du psychisme de la réalité de notre monde de 3ème dimension, préparant à supporter les fréquences de 4ème dimension.

De ce fait, nous pouvons nous sentir étrange, inutile, indifférent, désintéressé, vide, éprouver une perte de désir car soudainement notre environnement apparaît superficiel... Ce sont les " illusions " qui auparavant rythmaient notre vie et organisaient notre réalité qui s'effondrent soudainement.

Ce genre de déconnexion psychique provient de la dissolution effective des programmes nous liant à la matrice. Il s'agit d'une déprogrammation brutale de la plupart des schémas conscients et inconscients qui conditionnaient l'individu. Se retrouvant subitement livré à lui-même, il se retrouve déstabilisé, angoissé. Il se rend compte que ne sachant plus réagir " comme avant ", il se retrouve perdu face à des situations vides de sens. Ce néant existentiel est le passage obligatoire pour se préparer à la Transition en 4ème dimension d'existence. C’est la phase de "désaliénation " *².

* Cf. Décryptage de l'égo.

Il est intéressant de constater que le mot " aliénation " se décompose en " alien " et " nation ". " Alien " provient de l'anglais qui signifie étranger ou extraterrestre. " Nation " définit un groupement de personnes vivant dans un même pays et partageant la même culture, les mêmes traditions. Dans les moments où ce sentiment de vide se reflète autour de nous, c'est que quelque part nous errons dans l'alien-nation, que nous baignons dans des fréquences " étrangères " de 4ème dimension qui, de plus en plus, émergent et supplantent celles de la 3ème dimension. Ces hautes fréquences peuvent rendre fou ceux qui résistent au changement. Il y aura d'ailleurs de plus en plus de cas de folie dans notre société.

 

L’unité dans la dualité

Nous prenons conscience que nous sommes indissociable de l’humanité, tous interreliés, intriqués, et à ce titre pleinement responsable de ce qui se passe sur Terre, monde de la dualité sans laquelle elle ne pourrait fonctionner. C’est la raison pour laquelle si l’un d’entre nous arrive à augmenter sa vibration personnelle, il entraine irrémédiablement l’humanité à augmenter la sienne. Au fil des millénaires, des maîtres, des grandes consciences évoluées, ont réussi à percer le " voile de l’oubli " pour enseigner et maintenir un minima de lumière afin que l’humanité puisse un jour ou l’autre reprendre le chemin du retour à l’UN, à La Source. Si certains laissèrent un nom, beaucoup œuvrèrent avec tellement d’humilité que l’histoire ne s’en est jamais rappelé. La vérité de la Lumière, dissimulée juste après le voile de l’oubli, est que l’ensemble de tous nos fragments nous parlent. Que nous les appelions guides, êtres de Lumière, anges ou archanges, nous ne faisons que parler avec nous-même. Rien n’est extérieur à nous, rien n’est séparé de nous au point de se voir donner un nom, une identité. Ce n’est que l’illusion de la matière, des formes apparentes, et des conditionnements spirituels des églises ou des écoles du New Age. Tant que nous voyons ce personnage à côté de nous, nous ne sommes pas " retourné ", éveillé. C’est seulement une vue de l’esprit, provenant d’un œil qui ne peut voir que ce que nous voulons qu’il voie.

L’UN est partout, dans chaque cellule de notre corps physique, dans chaque cœur de la cellule où réside l’ADN. Ce dernier, tel un hologramme, EST l’UN dans sa totalité, réparti à l’intérieur de chaque unicité. C’est pourquoi, lorsqu’un brin d’ADN subit quelque chose, l’ensemble de l’ADN nous constituant est mis au courant instantanément, touchant toutes les dimensions en même temps. Il est partout et nulle part en même temps et en tout temps. Il n’y a aucune séparation entre nous et l’UN. Nous sommes vraiment l’UN en action et cela a toujours été. Il n’y a en fait jamais eu séparation, seulement diffraction à l’intérieur d’un cristal d’expérimentation. On ne peut être frère avec les autres, si déjà en nous-même nous n’avons pas établi une fraternité. Notre ADN individuel communique aussi avec l’ADN de l’humanité. C'est la raison pour laquelle tout travail effectué sur nous-même fait plus de bien à tous que d’essayer de faire du bien à l’extérieur.

Cf. Le mode de réalisation unifiée.

Devenir l’axe du monde

En comprenant que l'Axis Mundi passe en son centre cardiaque, non pas celui de sa petite personne - le Moi égo -, même si elle est infiniment respectable, mais celui du " Je Suis " de ses vies et de ses doubles multidimensionnels et éternels, l’être incarné dans toutes ses composantes subtiles découvre sa vraie famille universelle, cellulaire et multidimensionnelle, dans le microcosme et le macrocosme. Il devient Christ, n'étant plus séparé par la croyance en l’Esprit, celui qui le nommait jusqu'alors " cher fils ". Il prend conscience de ce qui lui faisait jusque-là défaut, "l’inconscient ", qui recèle toutes ses mémoires. Il comprend alors que dans cet espace énergétique galactique, les " Illuminatis ", ses prédateurs asservisseurs, si problématiques qu’ils soient, ne sont qu’une sorte de révélateur positif dans son évolution. Ils sont ses créateurs mais aussi ses frères, assurément délinquants et maléfiques, mais toujours soumis à la même loi de l’Un, qu’ils ont génialement réussi à détourner durant quelques 350 à 450 000 de nos années *.

Il peut alors mettre un terme à l'ancien moteur " Bourreau-victime-sauveur ", son moteur à trois pistons jusqu'alors dans sa vie terrestre *². La cause du blocage paralysant était cachée en lui, dans son choix personnel car manipulé de remettre son pouvoir dans d’autres mains jugées plus expertes, qu’elles soient celles du bourreau, de la victime ou du sauveur. S'il a mûri, c’est bien en traversant les drames de ses vies successives. La tristesse éprouvée ne venait pas de la hauteur des obstacles, mais de l’amnésie totale de la destination, le voile de l'oubli. C'était forcément douloureux ce sentiment d’être, dans son cœur, comme un chien perdu sans collier dans les avenues d’un monde hostile qui n’a plus aucun sens.

Les Maîtres asservisseurs n’auraient pas de puissance si l’humanité entière ne s’était pas mise à leur service en répondant favorablement et sans condition à leur manipulation, parfois avec délectation *³. Le non-amour a été compensé par l’intensité du plaisir dans la perversion de ce moteur à trois pistons.

Il n’y avait ainsi qu’une aussi forte émotion négative pour combler et anesthésier le trou béant de notre vide narcissique. Le moteur de la dualité a rythmé nos jours par son ronronnement hypnotique. Nous avons justifié notre situation par le principe dans notre imaginaire d’un combat entre Dieu et Diable, Forces de la Lumière et Forces des Ténèbres, Bien et Mal. L’un était là pour nous surveiller et nous juger, tandis que l’autre nous a fait et continue à nous faire chuter. Que pouvions-nous faire, seuls les Saints ayant la capacité d’en sortir pensions-nous ? Cette croyance nous convenait bien, car nous dispensant de l'exercice de notre responsabilité existentielle par le discernement de notre libre arbitre. Celui qui désormais commence à s’imposer en cette fin de cycle civilisationnel. Nul en fait n’est jugé, ni accusé, ni même à pardonner. C’était un simple exercice, nécessaire à l'éveil de notre conscience et à la réalisation du Voyage du Héros. C'est à la fin de la partie que nous comptons les points. Et celle-ci nous indique, une fois le treillis de combat enlevé, que nous ne sommes pas la personne que nous avons cru être. Nous n’avons fait qu’une série de rêves éveillés !

* Cf. Vérité civilisationnelle.

Cf. Fonctionnement du corps biologique & Le moteur biologique de la co-création.

*³ Cf. Prédation manipulatoire & Prédation spirituelle et voie de sortie.

 

La lumière

Notre appel est entendu, car pour qui se lève et marche, la vie s’illumine et prend une toute autre tournure. On peut alors, avec plus ou moins de dextérité, passer par-dessus le fil de fer barbelé de l’enclos des moutons pour aller à la rencontre de nous-même. Nos multiples fragments nous y attendent avec impatience. Cette retrouvaille avec notre famille d’âme est amorcée dès que notre intention d’ascensionner est réelle, sincère. Notre ADN le sait, et c’est alors que nous nous retrouvons à "médiumniser ", in fine à nous causer à nous-même, à notre Double spirituel, le Soi, l’Âme. L’ADN est l’ascenseur vers le Soi supérieur, le Soi divin (l'Esprit affranchi de l’Âme), le cerveau n’étant qu’un morceau du tout. Nous touchons alors le fameux " Je suis " ou "Je suis ce que je suis ", que l’on appelle aussi " l’Esprit Saint ", l’Esprit sain. Nous comprenons alors l’idée enfantine, illusoire, de vouloir sauver notre âme. Ce n’est pas au Soi inférieur, l’ego, de sauver son Soi supérieur, ce qui n’est que prétention de l’ego. C’est tout le contraire. Seul notre Soi supérieur peut nous sauver. En l’écoutant attentivement, en cessant d’écouter les fausses croyances manipulées, nous écoutons enfin notre double, notre vraie vérité.

C’est la raison pour laquelle l’Ascension demande une ouverture obligatoire vers la vie " ET ", exo-terrestre, trans-dimensionnelle, tout en étant bien ancré dans notre " E-T ", l’Espace-Temps *, grâce au bon équilibre centré de nos polarités masculine et féminine. Il n’y a pas de différence, l’ET se baladant dans les espace-temps, dans le multi-dimensionnel, au même titre que notre Soi supérieur. Les " méchants ET " sont en fait assez facilement repérables : ils possèdent les attributs de la 3-D, soit l’aspect technologique, l’aspect ferraille, l’aspect manipulatoire et surtout l’aspect domination qui y sévissent. Lorsque nous sommes en 3-D unifiée par la conscience, les voyages multidimensionnels et sidéraux sont monnaie courante. C’est seulement en 3-D falsifiée que ceci est impossible, la loi de la dualité, de la séparation, les rendant impossible, ou alors ils ne sont que pure illusion et manipulation du bas astral.

* Cf. La falsification de la réalité en 3-D.

 

Les huit phases-clés

La reconnexion à son Soi supérieur * est intimement liée à la reconnexion avec son ADN, celui-ci en comportant les mémoires cellulaires. C'est la raison pour laquelle l'expérience d'Ascension ne peut reposer sur des élucubrations mentales, mystiques, distinctes du corps physique.

* Cf. Le chemin vibratoire.

 

Phase 1 : la curiosité

La volonté d’aller voir ailleurs ce qui s’y passe se révèle sous le trait de la curiosité, par-delà le scepticisme et la moquerie des dormeurs rationalistes de la dimension en 3-D, soit la matrice asservissante sous emprise du consortium prédateur involutif de la 4ème dimension. C’est une ouverture d’esprit à la question " Et si c’était vrai ? ", entraînant dans son sillage l’indispensable discernement pour séparer le blé de l’ivraie et se poser les bonnes questions. C’est l’étude des concepts et croyances humaines, tout particulièrement dictées par les religions ou les sociétés ésotériques sectaires manipulatrices.

 

Phase 2 : l’intention ferme d’aller voir ce qu’il y a derrière le voile de l'oubli

Cette phase est la plus importante et la plus cruciale sur le chemin de l’éveil spirituel, demandant d’aller à l’encontre des règles établies par l’ignorance afin de nous conserver dans l’ignorance. Elle nécessite des prises de décisions fortes, ayant à dépasser les résistances des amis, proches et intimes, et confinant à une certaine solitude. Cette phase enclenche définitivement le processus de la recherche de la vérité. Elle passe par la rencontre avec des " facilitateurs ", qui mettront à notre disposition le matériel nécessaire, gratuitement ou moyennant finance. C’est en écoutant son cœur que nous irons vers qui nous semble approprié avec notre vibration.

 

Phase 3 : la compréhension que l’ombre est inséparable de la Lumière

Nous découvrons que l’ombre fait découvrir la Lumière, qu’elle est une amie au même titre que la Lumière. Sans ombre il ne peut y avoir compréhension de la Lumière, de volonté d’aller vers la Lumière. Aussi nous sommes en paix avec le fait que ce sont dans les devoirs, les exercices donnés par l’ombre, nos propres obscurités, que nous savons si nous avons bien appris la leçon. C’est avec beaucoup d’allégresse que nous apprécions tous les cailloux qui se mettent en travers de notre chemin. Nous devenons optimiste par essence, animé par une force incroyable. Notre intuition devient plus réelle, et nous lui accordons une confiance de plus en plus grande. Cela nous permet de devenir plus permissif, plus tolérant sur tout ce qui est. La colère et les jugements à l’emporte-pièce ne nous intéressent plus, tout autant que la dramatisation. L’état de victime nous quitte de plus en plus, au point que nous avons le sentiment de commencer à prendre en main notre destin.

Cf. La dualité décodée.

 

Phase 4 : l'évacuation du karma

Nous comprenons que cette vie n’est que la suite de centaines, voire de milliers d’autres, et qu’en fait, nous sommes ici pour compléter les incompréhensions et erreurs de vies " antérieures " * sous d’autres identités. Nous comprenons que nous possédons des prédispositions dont nous sommes majoritairement inconscient, enfouies à l’intérieur de nous-même, dans notre ADN. Que nous pouvons y avoir accès et nous servir à volonté si nous mettons fin à nos limitations. Qu’en faisant sauter ces limitations nous enlevons les peurs créées par nos ratés précédents, qui s’expriment sous forme d’émotions. Connaissant désormais la loi d’attraction et de résonance, nous savons que la solution consiste à ne pas rester dans la gamme de basse fréquence pour, au contraire, monter sa vibration personnelle dans un octave supérieur *².

* L'illusion du temps à notre échelle terrestre rend relatif l'emploi de termes comme antérieur ou postérieur. La réalité dans un éternel Présent est que toutes nos vies se passent à peu près simultanément. Elles se nomment " lignes temporelles parallèles" . Lorsqu'un individu décède sur une ligne temporelle – vaincu par les résistances de son ego/prédateur qui croyait pour ainsi dire " tout savoir ", tout contrôler... – l'Âme quitte son véhicule pour s'engager sur une autre ligne temporelle dans un autre corps, afin de s'offrir de nouvelles et meilleures possibilités d'évolution.

* Cf. Le cheminement de l’Âme & Comprendre et apprivoiser la prédation.

 

Phase 5 : la distribution de sa Lumière

Cette étape est en prise directe avec notre capacité à pouvoir matérialiser nos pensées *. C’est le stade où nous comprenons que le mot cocréation est une vérité devenue réalité. Cet état d’esprit nous fait comprendre que prendre part à des manifestations basées sur le manque, les souhaits et les " il faudrait que…/ je voudrais... " ne nous appartiennent plus. Nous agissons dans notre propre for intérieur à faire le nécessaire pour que notre énergie d’amour puisse œuvrer avec un rendement maximal. Fini donc de prier pour la paix ou l’abondance, ceci renforçant d’autant l’opposé, car tout est en équilibre dans La Création. Nous sortons du cercle vicieux de la dualité et augmentons par notre neutralité notre unité. Nous savons que chaque individu est une cellule de l’humanité, et qu’à ce titre, chaque énergie unitaire développée par un individu (sa vibration personnelle) bénéficie instantanément à tous.

* Cf. Le processus création décodé et La pensée création.

L'indispensable préparation du corps physique

L'ascension est dans les faits un changement de conscience qui va d'une conscience unidirectionnelle et carbonée, propre au champ de fréquences de la dimension de réalité terrestre (la 3-D) et prédominante dans la constitution du corps biologique *, vers une conscience multidirectionnelle de silice, sa principale nature moléculaire constitutive. Autrement dit, elle constitue le passage d'une réalité unique, limitée, vers des réalités multiples.

Si le carbone (photo 1) oriente le flux d'énergie cosmique de façon bipolaire +/- dans son vécu terrestre *², et de ce fait uniquement de façon unidirectionnelle, sans en être véritablement conscient, la silice (photo 2) peut orienter le flux d'énergie cosmique de façon multipolaire et multidirectionnelle, afin de générer une infinité de possibilités d'expérimentations, tout en les visualisant de manière consciente.

C'est pourquoi, afin de nous aider à changer la perception du monde qui nous entoure et contribuer à la réactivation de notre ADN, une supplémentation en silice apparaît nécessaire *³.

* Cf. Fonctionnement du corps biologique.

Cf. La dualité décodée.

*³ Les humains naissent avec 2 ou parfois 4 hélices d'ADN, alors que les thérapeutes et certains chercheurs ont connaissance de l'existence de 12 brins d'ADN sur les plans spirituels qui sont en connexion avec les centres énergétiques ou chakras. Cf. Clé de débridage de notre codeur interne.

 

Phase 6 : la reliance à la matrice de l’univers

Nous savons désormais que lorsque quelqu’un devient un phare, il fait partie d’un vaste réseau qui est coordonné au niveau de la planète. Il sait intuitivement qu’il est au bon endroit et au bon moment. Il sait que tout devient synchrone quand on écoute inconditionnellement son Soi supérieur, lié à un état de conscience " Service d'Autrui " et non plus " Service de Soi ". La synchronicité lui devient naturelle et elle guide sa barque. Par cette compréhension d’être tous inter-reliés par le treillis, la matrice de l’univers, nous commençons à nous acclimater à la notion de multi-dimensionnalité. Progressivement, nous dépassons la notion du temps linéaire grâce à une vision " quantique ". Nous apprenons à court-circuiter les injonctions du mental et nous relions à la conscience de l’humanité.

 

Phase 7 : l’auto-guérison

Nous comprenons désormais que nous sommes le microcosme, une miniature de La Création en action. Tout ce que nous voyons à l’extérieur est une image inversée en nous. En nous harmonisant encore plus avec le réseau cosmique, la matrice de l’univers, nous sommes encore plus efficace dans la Lumière que nous offrons au monde. En développant la communication avec nous-même, en s’adressant à notre corps, à ses cellules, à ses organes, en apprenant à nous aimer grâce à une écoute totale, nous réunifions peu à peu nos opposés. Nous acceptons ce que nous sommes, et notre puissance se dévoile à nos propres yeux. Nous abandonnons ce à quoi nous tenions et libérons ce qui entravait la libre circulation de l’énergie. Nous faisons émerger progressivement un nouvel être, un nouveau corps, plus en phase avec les hautes vibrations. L’unité se développe alors encore plus, nous rendant plus lumineux. Par cette conscience unitaire, nous ressentons que la conscience est distribuée à part égale dans tout le corps, qu'elle n’est localisée en aucun endroit précis comme les scientifiques l’affirment. Il en est de même avec la notion de mémoire, qui n’est absolument pas coincée dans le cerveau mais contenue dans chacune de nos cellules sans exception.

 

Phase 8 : l'Ascension

Cette dernière phase indique que par son libre arbitre l’homme éveillé a franchi le voile de l’oubli, comprend et maîtrise la dualité de la 3-D, et entre désormais dans sa nouvelle classe d’expression, le mode de conscience " Service d'Autrui " de la 5-D. Il est passé par le chas de l’aiguille !

L'Ascension christique

Dans la tradition biblique, dès qu'il s'abandonne et exprime à Dieu les mots suivants : " Mon Père pourquoi m'as-tu abandonné ? " (Matthieu, 27, 46 et Marc, 15, 34.), le Christ rend l'âme. Cela entend qu'il accepte de se laisser mourir à ses illusions, qui ne sont engendrées que par les sensations de son corps physique dans la densité terrestre. Par son changement de conscience, il se transforme en être ascensionné et redevient unité avec la conscience universelle. Les traditions religieuses ont traduit l'ascension par " Il est monté au ciel et s'est assis à la droite du père ", entendant qu'un cycle de toute forme de vie consciente s'est achevé.

 

Caractéristiques du parcours d'éveil

Nos expériences humaines dans la 3ème dimension sont régies par des lois karmiques et cyclique. Nous sommes enfermés dans une matrice falsifiée, fonctionnant en mode " Service de Soi ". Ce mode est celui de l'égo-mental, qui conduit à l'attachement et à l'addiction de substances matérialistes. Le couple et la famille, dans leur cadre conventionnel, en sont les vecteurs et les programmateurs extrêmement efficaces.

L'évolution de notre âme dépend de la conscientisation de la réalité prédatrice située en 4ème dimension, et de la connaissance du passage de l'Onde de changement propre à l'établissement d'un nouveau cycle de conscience. Seul un alignement profond et volontaire à la voie du " Service d'Autrui " permet de sortir du cycle karmique involutif. La mise en application de ces prises de conscience provoque l'effondrement graduel des entraves karmiques. Les attentes envers l'extérieur peuvent alors disparaître et le point d'auto-contemplation se déplacer. Les failles psycho-émotionnelles dans lesquelles la prédation s'engouffrait cicatrisent.

Le besoin de subtiliser de l'énergie à autrui diminuant, le prédateur commence à se transformer. De rival, il devient associé.

Nous nous affranchissons de la force emprisonnante de l'Anneau de Pouvoir qui agit autant à l'intérieur qu'à l'extérieur de nous.

L'énergie noire (la force faible) se met à abonder à travers chaque atome de notre corps. Nous ne sommes plus atteignable par les pollutions (électromagnétiques, radioactives, etc.) générées par le système de contrôle.

Parvenant à une véritable autonomie énergétique, notre Âme peut s'extraire de la logique prédatrice de 3ème densité. Le mouvement énergétique étant basé sur un échange fluide, un univers évolutif se détache d'un univers involutif. L'accès à la réalité de 4ème puis de 5ème densité opère. 

" Plus grand est l'obstacle, plus grande est la confiance en ta force.

La grandeur de l'obstacle n'est pas punition, mais confiance.

Faites attention ! Vous tous !  Il n'y a pas d’abîmes si sombres, il n'y a pas de falaises si hautes,  il n'y a pas d'égarements si tortueux

qui ne soit pas chemin.

Que les frayeurs terribles ne vous égarent pas.

Vous pouvez déjà marcher, non seulement sur l'eau - si vous avez la foi - mais aussi sur le vide. Sur le vide noir. Ne vous effrayez pas !

Faites attention à cette seule chose : ne vous appuyez pas !

Ce qui paraît l'appui le plus sûr, c'est le vide le plus noir.

Ne le saisissez pas, car vous deviendriez le vide vous-même !

[…]

Chacun de vos pas à travers le vide devient une île fleurie où les autres peuvent poser le pied.

Mais sur le chemin n'emportez rien d'ancien avec vous !

Le vide attire le vide. Vous devez partir sans vêtements. Un vêtement neuf, encore jamais vu, vous attend... "

" Dialogues avec l'Ange " de Gitta Mallasz :

 

Évolution dimensionnelle de l'Ascension

L'utilisation de la géométrie sacrée permet de visualiser les étapes de l'Ascension de conscience au sein des dimensions spatio-temporelles de la Création *, que le monde scientifique reconnaît depuis 1950 avec la théorie des mondes du physicien états-unien Hugh Everett (1930/1982) qui voit le nombre d’univers alternatifs tendre vers l’infini. Si cette théorie avait été reconnue comme tenant du fantastique et oubliée, une équipe de l’université d’Oxford a conclu en 2012 que Everett était sur la bonne voie.

Leurs calculs montrent en effet que les structures arborescentes en formes de buissons, qui se forment au cours de la désagrégation de l’univers en versions parallèles de lui-même, expliquent les résultats de la nature probable de la mécanique quantique. Les scientifiques affirment qu’il est inévitable que nous vivons dans l’un de ces nombreux mondes parallèles, et non pas dans un monde unique.

* Cf. La falsification de la réalité en 3-D.

Structure Espace-Temps de la Création

Dimensions spatio-temporelles appliquées à l'humain


Les quatre dimensions correspondent aux quatre polarités minimales de l’être humain qui, par-delà son sexe d’incarnation, est androgyne, c’est-à-dire porteur des polarités masculine et féminine en lui. Aussi quatre combinaisons sont possibles lorsqu'elles ne sont pas équilibrées :

- Polarité masculin/masculin (sexe masculin, polarité masculin dominante).

- Polarité masculin/ féminin (sexe masculin, polarité féminin dominante).

- Polarité féminin/masculin (sexe féminin, polarité masculin dominante).

- Polarité féminin/féminin (sexe féminin, polarité féminin dominant).

L’évolution de conscience de l’humain voit une particule de son Esprit traverser des couches successives en partant de la réalité en 3-D pure, partie la plus proche de l’animal, soit celle de la survie instinctive. Elle et basée sur la prédominance de l'ego-mental, le mode " Service de Soi ", lui-même sous la coupe d'un corpus prédateur situé dans la 4ème dimension *. Elle va grandir au fur et à mesure de son évolution, passant à la 3-D+, soit le passage à l’humain utilisant son mental pour pouvoir modifier son environnement si nécessaire. Il lui faudra alors pour poursuivre son évolution, et franchir le " voile de l’oubli " de la véritable structure spatio-temporelle de l’univers *² pour pouvoir accéder à la 4-D +, celle de l'intelligence du cœur, dite " Service d'Autrui ". Cette progression n’est pas linéaire comme une droite, mais à base d’impulsions successives jusqu’à la " révélation ", celle de l’appel au Divin, au sacré, hors manipulations de l’enseignement traditionnel religieux par le corpus prédateur de la 4ème dimension de conscience.

Commençant à ressentir que l’invisible est plus fort que lui, il écoutera de plus en plus son cœur afin de vivre en paix, loin du fatras ambiant extérieur. Pour cela, il se posera pour s’intérioriser et, ainsi, donner du répit aux autres pour faire de même. Il commence à se libérer progressivement de tous ses liens de 3-D, et une fois relativement établi en 4-D +, comprend qu’il est temps de se tourner de nouveau vers les autres avec sourire et en joie.  Ça n’est pas facile, les autres étant encore souvent en compétition. Mais il vit désormais dans son instant présent, le futur n’existant plus vraiment. Il se sent porté par toutes les synchronicités, loin d’être des hasards. Établi définitivement en 4D +, il se sent libre, ayant lâché tout lien d’asservissement. Il est devenu un " intuitif ", qui écoute la voix de son cœur plutôt que celle de son ego-mental. Il est en passe de devenir un " Humain ascensionné ", prêt à passer en 5-D, la dimension de l'unité, celle du " Service d'Autrui "…

* Cf. Comprendre et apprivoiser la prédation.

Cf. La falsification de la réalité en 3-D.

Transition de dimension

La transition d'une dimension de densité à une autre, la 3-D à la 4-D par exemple, se nomme l'Ascension. Elle correspond à une sorte de " retournement de polarité " de la totalité des atomes de notre corps physique, à l'image du basculement des polarités terrestres.

L'Ascension de notre corps physique se réalise lorsque cet équilibre polaire entre les effets du " bien et du mal ", de la Lumière et des Ténèbres, soit l'aboutissement du processus karmique, est complètement rétabli au sein de notre biologie.

Le moment de l'Ascension est ainsi généré par une sorte de tourbillon qui, pendant un court moment, expulse l'Esprit dans les mondes de l'antimatière (le symbole des 3 jours de la " descente aux enfers " après la mort du Christ). Notre supra-conscience est alors habilitée à réharmoniser la " génétique " de l'Âme et à régénérer le corps physique sans qu'il ne passe par le processus de la mort *. Cette réparation de l'Âme consiste en l'acceptation et en l'intégration totale de nos deux polarités : le bien et le mal. C'est l'aboutissement de nos programmes karmiques (nos multiples incarnations) de 3ème dimension. 

A un moment donné, ceux qui ont emprunté la voie au " Service d'Autrui " et qui ont persévéré jusqu'au bout, voient une sorte d'ajustement entre leurs deux polarités – le féminin et le masculin – et les deux polarités de leur conscience - le bien et le mal –. Elles s'annulent au point zéro. Ce phénomène quantique correspond au véritable Pardon de Soi, atteint seulement par certains grands initiés.

* Les informations nécessaires à cette régénération cellulaire sont contenues dans les mondes supra-conscients, à savoir dans l'Univers de matière – les atomes qui forment notre densité présente – et celui de l'antimatière – les atomes redevenus " ondes " qui ont façonné notre passé et ceux qui configureront notre futur.

L'Ascension est l'aboutissement d'un travail permanent sur soi dans l'alignement parfait entre corps-âme-esprit, et non l'effet d'une pensée magique ou de la croyance en un sauvetage galactique !

Mort et renaissance

Lorsque nous étions des ovules ou des spermatozoïdes, et que nous avions alors déjà tout notre ADN, nous étions dans un monde. Nous sommes alors mort à ce monde, et sommes passé dans un autre. En mourant, notre " corps " a donné naissance à lui-même ailleurs, sous forme d'un fœtus. A nouveau, ce fœtus est mort en donnant naissance au bébé. Et le bébé, dans l’eau et le noir, se trouvait dans un monde. Et il s’est préparé là encore à un autre monde. Il fit un nourrisson, passant en quelques instants dans un autre monde. C'est celui que nous connaissons, et en lequel nous croyons.

Nous sommes ainsi déjà passé par différents mondes. Le fœtus non contrôlé par les " maîtres " se prépare à quelque chose de complètement différent par son intuition propre. Il est dans l’eau avec un cordon pour tout, et se prépare à être tout autre chose dans l’oxygène sur la terre ferme. Comme lui, l’homme non contrôlé par les maîtres se prépare à un autre monde encore. Mais, s'il est contrôlé, il ne passera pas. Il est normal de ne pas passer si nous n’avons pas compris le reste auparavant. Impossible de respirer sans poumon. Et dans notre cas, le poumon c’est l’esprit.

Le spermatozoïde est mort, le fœtus est mort, le bébé est mort, l’adolescent est mort, l’adulte et mort et le vieillard profane meurt... et ne peut passer. C’est un échec. A l’inverse, les alchimistes, templiers, cathares et autres chevaliers du Graal ne meurent pas. Ils ont " trouvé la porte " de la vie, de l'évolution. Le profane, épuisé par les " attaques " constantes des vampires prédateurs terrestres comme trans-dimensionnels, réagissant constamment afin de défendre sa personnalité, son moi-égo, dispersé dans les méandres d’une vie qui l'éloigne de plus en plus de son essence, est assuré de ne jamais ouvrir cette porte. Certes il y a beaucoup de graines, mais rares sont celles qui deviendront arbre...

La vraie thérapie, c'est à tout moment, en toutes conditions, et certainement pas guidée par quelqu'un que nous payons, mais par sa propre guidance supérieure qui place les expériences dont nous avons précisément besoin sur notre chemin.

 

 

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos connaissances en cliquant sur le bouton de votre choix.