Mise en garde

La " magie " des nombres a toujours fasciné l'être humain. Et pour cause. Ils contiennent en eux toutes les clés du mystère de Ce Qui Est. Plus encore que les lettres, leur caractère universel traverse le temps et permet aux différents peuples de la Terre d'établir à chaque instant leur union comme leur désunion.

Ils sont en effet constitués et porteurs de l'énergie d'une des grandes lois physiques prévalant à la structuration et à la manifestation du Vivant, la loi des polarités, de la dualité *. Autrement dit, ils sont porteurs chacun d'une polarité énergétique positive, de nature évolutive, et de son pendant, une polarité énergétique négative, de nature entropique. Leur sens profond n'est connu que d'une poignée d'initiés et de contre-initiés. Les premiers s'attachent à servir les " Forces lumineuses " par leurs qualités intrinsèques, dépouillées de toutes les toxicités de l'âme vulgaire. Ils ne se mettent jamais en avant dans l'orchestration institutionnelle des affaires humaines, dominées par les forces entropiques. Ils sont là pour équilibrer au mieux le système, et surtout transmettre aux êtres humains, à celles et ceux qui veulent bien entendre, les clés de leur libération de la Matrice asservissante.

Les seconds, les " contre-initiés ", ont choisi de servir dans la matière les " Forces des ténèbres ". Ils se retrouvent ainsi dans toutes les arcanes du pouvoir terrestre : institutions gouvernementales comme religieuses, et celles des activités terrestres, tout particulièrement à caractère financier. Ils sont également à la tête des sociétés occultes à caractère ésotérique, l'autre pendant du religieux mensonger *².

* Cf. La dualité décodée.

Cf. La nouvelle religion universelle.

L'être humain lambda, quelle que soit sa position sur l'échiquier sociétal, n'est jamais instruit en principe par le système académique officiant de la valeur et de la puissance symbolique des nombres, qui font pourtant partie de son béaba éducatif par les incontournables mathématiques. C'est ainsi qu'il va manier de manière totalement inconsciente dans sa vie quotidienne de la " dynamite ", soit pour son plus grand profit - sa libération -, soit pour son plus grand malheur - son asservissement -...

Non averti, il va ainsi se trouver relais dans son innocence candide du pilotage manipulatoire des affaires terrestres par le système entropique qui y préside. Le système est en effet bâti depuis la Grande Babylone sur l'énergie argent, la monnaie. Celle-ci, qu'elle soit exprimée en monétaire tangible (scriptural) ou en monétaire virtuel, utilise sa puissance énergétique * pour lui procurer la puissance de domination et d'asservissement de ses esclaves humains. Elle est le levier terrestre de la prédation : de la nature comme des corps, des âmes et des esprits ...

* Cf. puissance symbolique du triple, comme 666 ou 777 ...

Le système entropique piège de cette façon les êtres humains : ceux-ci " prêtent " dans leur inconscience leur concours à l'orchestration des forces obscures, courent sans cesse et de différentes manières - travail, jeux, thésaurisation, spéculation ... - après les illusions et les artifices du pouvoir de l'argent, tout en voulant pour nombre d'entre eux répondre à leur part d'humanité (l'appel de l'âme) par la quête de spiritualité, en église ou ailleurs. Cette schizophrénie non conscientisée est constitutive d'inévitables névroses - les états d'âme -, conduisant parfois aux psychoses tout comme à demeurer prisonnier de la cyclicité entropique des boucles du temps *.

* Cf. Le cheminement de l’Âme.

Mammon, le dieu Argent
Mammon, le dieu Argent
Le culte du Veau d'Or
Le culte du Veau d'Or

Hormis celles et ceux faisant partie de la caste élitaire à la tête du système, ce n'est, en général, qu'en rejoignant une société occulte, type Franc-maçonnerie, que l'être humain va être progressivement initié à la symbolique profonde des nombres. Bien évidemment, c'est d'abord la polarité positive qui lui est livrée, participant de la satisfaction de son égo-mental (l'orgueil spirituel), celui de savoir ce que d'autres ne savent pas ... Puis, en franchissant méthodiquement les différents seuils constitutifs du parcours initiatique, et en démontrant à ses " maîtres " son appétence tout comme son respect scrupuleux de la loi du silence et de la discrétion, il découvrira la puissance hypnotique de l'autre polarité.

A ce moment, il sera confronté au " choix de Lucifer " : servir Mammon selon toutes les " vraies " arcanes et règles du système (pas celles qui servent en hameçonnage), et en retirer tous les bénéfices personnels en " espèces sonnantes et trébuchantes ", ou renoncer, le conduisant alors à stagner - se contenter des " miettes symboliques " - ou à partir. S'il est particulièrement intelligent au sens terrestre s'entend *, maître de ses émotions et habile, il pourra devenir riche, très riche même, mais devra abandonner définitivement toute prétention d'élévation spirituelle évolutive, sauf à demeurer dans une posture de nature schizoïde. Épouser ce chemin le conduira inévitablement à rencontrer et à servir le pendant négatif de Lucifer, Satan, le système pervers ayant pour objectif la corruption définitive de son âme et ce de différentes manières, des plus lascives aux plus cruelles ... Le prix à payer sera de ce fait lourd, très lourd, nombre d'êtres humains insuffisamment préparés aux exigences et aux conséquences d'un tel choix le payant très cher, et par-là même le faisant payer très cher aux leurs ... Qu'ils sachent que, pour satisfaire l'exacerbation de leur moi cupide illusionné, ils resteront non seulement des pions sur l'échiquier entropique, mais signeront un pacte infernal inévitablement douloureux pour leur part d'humanité !

* Cf. De l'intelligence.

Le sage, qui, par sa lucidité et sa maîtrise intérieure, connaît les lois qui gouvernent Ce Qui Est tout comme la réalité de la 3ème dimension terrestre, se garde des illusions du système pervers entropique. Il consacre son intelligence comme ses savoirs, bases de son discernement, à son inlassable transformation intérieure *, préalable incontournable de son changement de conscience et de son évolution dans une nouvelle dimension de réalité. Il sait la valeur du renoncement à court terme, gage de sa réalisation harmonieuse sur le long terme *² ...

* Cf. Processus de transformation de conscience (1).

Cf. sens profond de la fable de Jean de la Fontaine " le lièvre et la tortue ".

 

" Oculatus abis " (Tu t'en vas clairvoyant)

 

 

Vous avez aimé cet article ?

Alors partagez-le avec vos connaissances en cliquant sur le bouton.