Avant-propos

Certains auteurs - écrivains, philosophes, penseurs - affirment assez ironiquement que nous vivons dans un univers où le "Créateur " semble avoir abandonné Sa Création. A regarder l'état du monde, nous sommes effectivement en droit de nous le demander. C'est oublier que tout individu a le choix, celui de dire OUI ou de dire NON à ce qui EST. Il a le choix de CROIRE ou de ne PAS CROIRE. Et ceci est totalement identique dans l'invisible, conformément aux lois de fonctionnement de l'univers et du Vivant qui, quoi qu'en pensent encore quelques sceptiques irréductibles, ne peuvent reposer sur le hasard. Le Vivant est affaire de responsabilité, individuelle comme collective. Ceci vaut pour chaque élément, chaque créature, chaque espèce, chaque entité qui le constituent, en bas comme en haut, et vice versa.

Aussi, plutôt que de se poser la question de savoir où se cacherait Dieu et le pourquoi de son désintérêt, il serait préférable de se demander quelles sont ces lois du Vivant, ces règles de fonctionnement. Et pour ce faire, nous avons le choix. Soit le demander à ceux qui nous gouvernent, au risque qu'ils se trompent ou qu'ils nous mentent. Soit plus simplement et plus directement le demander à l'univers, en utilisant tous nos sens - physiques comme subtils - pour en recevoir et comprendre la réponse. Mais ceci fait appel à deux choses : la Connaissance et le discernement. Sommes-nous certain que nous nous donnons les moyens de les rechercher et de les mettre en œuvre dans notre vie, tant nous sommes habitué, par confort et par paresse, à déléguer à autrui leur administration. La réalité est que la plupart des individus rejettent en bloc la possibilité que coexistent d'autres réalités et d'autres espace-temps. Par peur de découvrir que ces autres réalités le dépassent, l'individu profane

préfère les renier ou les qualifier de fictions plutôt que d'admettre son ignorance.

La Source du Vivant ne nous a jamais abandonné. C'est nous qui l'avons abandonnée… Parce que nos croyances dans cette vie terrestre conditionnent notre vision du monde, sommes-nous certain que celles qui nous guident sont justes en Vérité ? Pourquoi prenons-nous pour argent comptant celles qui nous ont été transmises et que nous avons adoptées ? Sommes-nous sûr qu'elles ne reposent pas sur des conditionnements toxiques et manipulatoires par les institutions et individus transmetteurs, y compris notre propre famille ? Ce serait faire preuve de beaucoup d'arrogance, de suffisance et d'orgueil. Et surtout, c'est oublier que Nous Sommes le véritable Héros de notre Vie. Et que fait un Héros ? Il part à la conquête d'un trésor, qui se nomme Liberté. Pourquoi donc avons-nous décidé d'y renoncer, nous qui pourtant la réclamons sans cesse à nos gouvernants ?

Avons-nous encore envie de croire à toutes leurs promesses de bonimenteurs, eux qui depuis des millénaires s'échinent soi-disant à la conquête de la paix et du bonheur pour leurs ouailles ? N'avons-nous pas encore compris que les différentes institutions politico-religieuses profitent de notre manque de connaissance et de discernement pour nous manipuler et apporter leurs solutions narcissiques à peine voilées ? De cette ignorance individuelle comme collective, elles soutirent l'énergie importante dont elles ont besoin dans le seul but qu'elles poursuivent : la soif de puissance et de prédation. Ce sont des voleuses d'énergie, des prédatrices, rien d'autre. Elles nous séduisent sans cesse, que ce soit pour soutenir l'ordre établi en place ou rejoindre les dissidents insatisfaits du système en place. Le résultat est strictement le même. Qui plus est, elles croient véritablement à la forme de pouvoir que renferme le mental. L'esprit du cœur est un sens trop abstrait à leurs yeux. Il ne s'agit que d'une spécificité stupide, un attrape nigaud, alors que le mental reflète pour elles l'intellect et la raison. " Je pense, alors je suis ! ". Pourtant, l'esprit et le cœur n'empêchent pas de penser non plus, bien au contraire pour notre harmonie intérieure.

L’étude de l’esprit a ainsi été rendue stérile par le mécanisme de contrôle mental au moyen de superstitions religieuses que le système prédateur a instillé dans les pensées des hommes. Parallèlement, l’étude de l’esprit et du mental a été prohibée par la science qui rejette tout ce qui n’est pas mesurable dans l’univers physique. La science est la religion de la matière. Elle rend un culte à la matière. Le paradigme de la science est que la Création est tout, et que le Créateur n’est rien. La religion de son côté prétend que le Créateur est tout, et que la Création n’est rien. Ces deux extrêmes sont les barreaux de la même cellule. Ils empêchent d’observer la totalité du phénomène comme un ensemble interactif.

Aussi est-il d’un intérêt vital pour le système carcéral de nous empêcher d’examiner notre propre esprit. Il redoute que nous parvenions à distinguer dans notre propre mémoire les maîtres esclavagistes qui nous maintiennent emprisonnés. La prison est formée de fantômes qui habitent nos pensées. Ces fantômes sont faits de mensonges, de douleur, de perte, et de peur, pour nous rendre incapables de récupérer notre mémoire et de reconquérir la réalisation de notre " soi ", l’auto-détermination. Cette question ne peut être résolue en imposant des normes morales au comportement, ou par le contrôle des individus à travers le mystère, la foi, les drogues, les armes, ni par quelque autre dogme imposé par une société esclavagiste. Et certainement pas par l’utilisation d’électrochocs et de commandes hypnotiques

Nous vivons sur une planète nommée Terre, au sein d'un système solaire qui lui-même fait partie d'une galaxie, appelée La Voie lactée. Nos scientifiques que notre esprit rationnel vénère nous ont appris que notre dimension cosmique d'appartenance est un Espace tridimensionnel - la 3-D -, en 4-D si nous rajoutons la dimension Temps, circonscrit à la relativité, soit la vitesse calculée de la lumière. N'y aurait-il pas dans l'infini d'autres dimensions, d'autres formes de vie ? Et n'avons-nous pas en nous des sens dit subtils, comme l'intuition, qui nous permettent d'aller au-delà de l'Espace-Temps scientifique déterminé ? Aussi, si la Vie ne dépend pas d'un simple hasard ayant abouti à cette construction hors-normes, si nos sens indiquent que nous pouvons dépasser la barrière dimensionnelle déterminée, pourquoi ne recherchons-nous pas les règles du jeu de la Vie autrement que dans la confiance béate octroyée aux prédateurs qui nous confisquent la liberté de créer le Monde que nous désirons ?

Le voyage dans l'espace cosmique à la rencontre de Qui Nous Sommes vraiment n'est pas réservé à Jules Verne, à Tintin ou aux astronautes de la NASA. Nous sommes ce voyageur qui peut partir à la recherche de la connaissance vraie pour récupérer le pouvoir de création qui lui a été confisqué. Même si nous le partageons avec d'autres, il n'y a que nous qui pouvons mener cette expérimentation du Vivant hors des chemins balisés tracés par d'autres, nous racontant leurs histoires et nous divertissant pour nous empêcher de mener notre propre enquête, notre propre expérience. Et comme il est toujours important de vérifier les fondations d'une demeure avant de s'y installer, l'exploration se fait de bas en haut, et surtout pas le contraire. Cessons d'attendre du Ciel les réponses qui ne pourront venir si nous n'allons pas les chercher par nous-même. Et nous nous rendrons compte au passage que celles qui nous parvenaient n'étaient que pour grande partie duperie et mensonge.

Seules l'indépendance et notre autonomie de pensée sont les gages de notre réussite, si notre demande est sincère et si elle vient du cœur. Aussi il nous appartient de cesser d'être influencé, obéissant et aveugle sous la coupe de groupes influents, qui donnent l'illusion de protéger et servir les intérêts de chacun alors qu'ils ne servent que les leurs. Comme l'au-delà est un reflet exact de ce qui existe sur Terre, nous devons apprendre la prudence et le discernement. C'est toujours notre petite voix intérieure, branchée sur notre Âme, qui tels la Fée Clochette ou Jiminy Cricket, nous guidera dans les pièges et méandres de ce voyage.

Tout individu est un créateur potentiel. Lorsque chaque humain aura compris qu'il possède un potentiel divin en lui, qu'il aura pris conscience que l'addition de ce potentiel avec les forces bienveillantes de l'univers forme une force incommensurable, qu'il se souviendra d'où il vient, alors il pourra faire tomber les fondations de la sphère limitée des parasites qui dirigent l'humanité dans l'invisible comme dans le visible. Ce n'est qu'une prise de conscience, et ce changement peut survenir dès à présent …

 

 

 

 

 

 

 

 

Imagine there's no heaven
It's easy if you try
No hell below us
Above us only sky
Imagine all the people
Living for today...

Imagine there's no countries
It isn't hard to do
Nothing to kill or die for
And no religion too
Imagine all the people
Living life in peace...

You may say I'm a dreamer
But I'm not the only one

I hope someday you'll join us
And the world will be as one

Imagine no possessions
I wonder if you can
No need for greed or hunger
A brotherhood of man
Imagine all the people
Sharing all the world...

You may say I'm a dreamer
But I'm not the only one
I hope someday you'll join us
And the world will live as one

 

John Lennon - Musicien, auteur-compositeur, guitariste, chanteur et écrivain britannique (1940/1990)

Imagine qu'il n'y a aucun Paradis,
C'est facile si tu essaies,
Aucun enfer en-dessous de nous,
Au dessus de nous, seulement le ciel,
Imagine tous les gens,
Vivant pour aujourd'hui...

Imagine qu'il n'y a aucun pays,
Ce n'est pas dur à faire,
Aucune cause pour laquelle tuer ou mourir,
Aucune religion non plus,
Imagine tous les gens,
Vivant leurs vies en paix...

Tu peux dire que je suis un rêveur,

Mais je ne suis pas le seul,

J'espère qu'un jour tu nous rejoindras,
Et que le monde vivra uni

Imagine aucune possession,
Je me demande si tu peux,
Aucun besoin d'avidité ou de faim,
Une fraternité humaine,
Imagine tous les gens,
Partageant tout le monde...

Tu peux dire que je suis un rêveur,
Mais je ne suis pas le seul,
J'espère qu'un jour tu nous rejoindras,
Et que le monde vivra uni

 


" En ces temps d'imposture universelle, dire la Vérité est un acte révolutionnaire.

Le chemin du bon sens, celui de la Réalité, passe par le suivi de sentiers différents de la voie balisée sur laquelle s'engouffrent les foules aveugles.

Il nécessite de prendre le temps de soulever le voile de brume et de découvrir le fil doré qui relie les savoirs enseignés dans leur discipline respective. 

Alors la subtile alchimie opère pour révéler la clé jusqu'alors cachée. "