Où en sommes-nous ?

L'histoire civilisationnelle de l'humanité, bien différente des croyances distillées et des conditionnements assénés, voit actuellement la fin de cycle de la cinquième race dite racine de l'humain, et ce quelques douze mille ans après la chute de la race précédente, l'Atlante. Cette quatrième race (avec ses sous-races réparties aux quatre coins du globe terrestre), de nature purement psychique et non physique, avait vu l'être humain développer intensément sa conscience astrale, confinée à la barrière de la quatrième dimension de densité (celle-ci est circonscrite au calcul scientifique de la vitesse de la lumière, soit le temps relatif), et véhicule énergétique subtil de par sa nature psycho-émotionnelle. La cinquième race racine lui a permis quant à elle de développer un autre aspect de sa conscience, en l'occurrence la conscience mentale "inférieure", autrement nommée l'intellect, et que la philosophie a traduit par la locution latine Cogito ergo sum ("Je pense donc Je suis"). Elle lui sert depuis à expérimenter et à comprendre le monde matériel, ce qu'a traduit l'avènement progressif de l'esprit scientifique dit de raison décliné dans ses nombreuses disciplines et spécialités (des sciences dures aux sciences molles) et sa quête incessante de progrès.

Un phénomène énergétique nouveau a émergé dans la conscience de l'homme dans la seconde moitié du XX° siècle - la période du courant des sixties "Amour et lumière" (mouvements hippie) aux États-Unis ou le mouvement révolutionnaire de 1968 en France -, voyant progressivement l'éveil de la conscience supra-mentale. Celle-ci, nommée en psychologie le Soi, se traduit par le besoin de fusion de l'âme constitutive du "petit Moi" - l'ego mental - avec l'Esprit universel qui régit le Vivant (ou la Création), Ce Qui Est, situé en septième dimension de densité. La Source originelle télé-psychique de la pensée, de sa vitalité comme de son intelligence !

Sa manifestation en l'état chez les êtres humains dit éveillés car initiés *, est que ceux-ci ne fonctionnent plus avec le mental ou intellect du moi-égotique (ou moi-personnalité), source de vanité, de tensions et d'insécurité, mais par le biais d'une guidance directe agissant en eux. Ainsi, n'ayant plus besoin de croire, de chercher constamment à savoir et de penser de manière polarisée ou duale, entretenant de ce fait une croyance mythologique en l'Absolu, ils sont inspirés par leur "double" évolutif. Ils savent, sans scission aucune, dans leur totale unité, étant passés d'une approche linéaire et abrupte à une conscience "mosaïque", une pensée en termes intrinsèquement sphériques !

* Un individu dit initié a fait l'objet d'une "initiation solaire", soit la manifestation de la supraconscience à ses sens jusqu'alors anesthésiés, conditionnés, illusionnés, par-delà ses aptitudes et facultés mentales, intellectuelles, propres à l'expression de sa personnalité (l'ego). Cette initiation n'a strictement rien à voir avec les promesses des démarches initiatiques de groupements ésotériques de pseudo-éveillés (type Franc-Maçonnerie), destinées à maintenir leurs adeptes dans le sommeil de la conscience. Elle ne se recherche pas, s'acquérant "naturellement" selon l'état d'évolution de l'âme, expliquant qu'elle s'applique en grande majorité à des individus réellement détachés au fond d'eux-mêmes des artifices structurant un système organisationnel sociétal (quête de l'avoir, du pouvoir et du paraître), et non parasités par de soi-disant souvenirs-écrans confinant à une sorte d’hystérie "contagieuse" (délire mystique).

Et ce sont ces nouvelles facultés en voie désormais accélérée de développement qui amorcent l'émergence de la sixième race racine humaine, voyant la séparation inéluctable entre celles et ceux qui demeurent figés car asservis aux illusions du monde des formes dans le cycle involutif de l'actuelle civilisation, et celles et ceux - l'Homme nouveau - qui entrent dans une nouvelle dimension de réalité, la "5-D", leur permettant à terme de ne plus avoir nécessité d'utiliser leur corps organique pour exercer leur puissance créatrice dans la matière *. En d'autres termes, ils sont appelés à maîtriser en qualité d'architecte - le Deus ex machina, le démiurge - la science atomique, la clé de l'Intelligence cosmique !

Par cette prise de conscience, l'homme nouveau est ainsi débarrassé des limites de l'actuelle conscience psychologique dite de "raison", qui, par la résonance en lui des mémoires de l'âme non unifiée à l'Esprit, le subordonne aux lois strictement mécaniques de la matière limitée au champ de la barrière dimensionnelle nommée l'Astral. Par leur transmutation, autrement dit par son désengagement émotionnel qui atrophie son discernement et par là-même son intelligence, il acquiert une conscience cosmique de nature cette fois-ci évolutive, celle-ci lui permettant une nouvelle alliance entre monde visible et monde invisible. Homme devenu immortel, il est alors gouverné par les lois éthériques et non plus mécaniques, qui lui permettent d'appréhender de manière totalement naturelle comme scientifique accompli - maîtrise de la science atomique -, le Tout unifié.

Les gnostiques parlent du passage du "cycle du Fils" à celui du "Saint-Esprit", soit une deuxième naissance, signification du mot chrétien... Autrement dit, il constitue l'accès au Plérôme, la Plénitude, le dernier cycle, celui du "Père" !

Compte-tenu de la loi des polarités gouvernant Ce Qui Est, l'Univers, une (petite) partie de l'humanité est appelée désormais à évoluer comme artisans et ouvriers pionniers - les "nouveaux Noé" - de cette Nouvelle Terre en mode "Service d'Autrui", libérés de la prédation astrale asservissante, pendant que la plus importante poursuivra son évolution entropique en mode "Service de Soi", dans le cadre du Nouvel Ordre Mondial gouverné par l'Intelligence Artificielle (le transhumanisme), et l'inscrivant toujours et encore inéluctablement sous la gouvernance de la Mort, celle de l'humanité ancienne...

Là réside la compréhension de la finalité de l'évolution humaine, l'ascension de l'esprit à sa véritable lumière, soit sa résurrection à sa nature première éthérique sans aucune réflexion. Autrement dit l'"Homme-Esprit", doté de la conscience universelle caractérisant le passage de l'homme immortel à l'homme éternel, celui qui caractérisera la septième civilisation racine humaine, dans quelques millénaires il va sans dire...

 

 

Les Publications de Transmutatis proposent des contenus rédactionnels de compréhension de l'expérience humaine au sein de l'univers, tout particulièrement en cette période de profonde mutation civilisationnelle.

 

Les Enseignements de Transmutatis proposent à la personne comme au collectif de travail la compréhension et l’appropriation des conditions nécessaires à leur bon fonctionnement et à leur bonne réalisation au sein de leur environnement d’expression. Ils comprennent les Fondamentaux et des Focus.

 

Les Clés de Transmutatis offrent un complément d'explication aux contenus des publications, soit de façon synthétique, soit par des focus plus élaborés. Elles se déclinent en trois catégories  : les Fondamentaux, les Révélations, les Suggestions.

 

 Les Additifs de Transmutatis sont des suppléments de compréhension aux autres rubriques précédentes sur les manières et conditions de réalisation des individus dans un monde en profonde mutation.

" En ces temps d'imposture universelle, dire la Vérité est un acte révolutionnaire.

Le chemin du bon sens, celui de la Réalité, passe par le suivi de sentiers différents de la voie balisée sur laquelle s'engouffrent les foules aveugles.

Il nécessite de prendre le temps de soulever le voile de brume et de découvrir le fil doré qui relie les savoirs enseignés dans leur discipline respective. 

Alors la subtile alchimie opère pour révéler la clé jusqu'alors cachée. "