Où en sommes-nous ?

 

L'histoire civilisationnelle de l'humanité, bien différente des croyances distillées et des conditionnements assénés, voit actuellement la fin de cycle de la cinquième race dite racine de l'humain, et ce quelques douze mille ans après la chute de la race précédente, l'Atlante. Cette quatrième race, avec ses sous-races réparties aux quatre coins du globe terrestre, de nature purement psychique et non physique, avait vu l'être humain développer intensément sa conscience astrale, confinée à la barrière de la quatrième dimension de densité (celle-ci est circonscrite au calcul scientifique de la vitesse de la lumière, soit le temps relatif), et véhicule énergétique subtil de par sa nature psycho-émotionnelle.

La cinquième race racine lui a permis quant à elle de développer un autre aspect de sa conscience, en l'occurrence la conscience mentale "inférieure"*, autrement nommée l'intellect, et que la philosophie a traduit par la locution latine Cogito ergo sum ("Je pense donc Je suis"). Elle lui sert depuis à expérimenter et à comprendre le monde matériel, ce qu'a traduit l'avènement progressif de l'esprit scientifique dit de raison décliné dans ses nombreuses disciplines et spécialités (des sciences dures aux sciences molles) et sa quête incessante de progrès.

* Cette phase du temps où la conscience de l’homme a traversé une très longue période d’obscurité est appelée par les hindous "Kali Yuga".

 

Un phénomène énergétique nouveau, dit l'Onde du changement, initiée lentement il y a trois siècles vers 1750 au moment de ce courant de changement sociétal en Europe qui a été nommé la "Révolution des Lumières", a émergé dans la conscience de l'homme dans la seconde moitié du XX° siècle - la période du courant des sixties "Amour et lumière" (mouvements hippie) aux États-Unis ou le mouvement révolutionnaire de 1968 en France -, voyant progressivement l'éveil de la conscience supra-mentale. Celle-ci, nommée en psychologie le Soi, se traduit par le besoin de fusion de l'âme constitutive du "petit Moi" - l'ego mental - avec l'Esprit universel qui régit le Vivant (ou la Création), Ce Qui Est, situé en septième dimension de densité. La Source originelle télé-psychique de la pensée, de sa vitalité comme de son intelligence !

Sa manifestation en l'état chez les êtres humains dit éveillés car initiés*, ayant réussi la fusion et la transmutation de la matière (physique, minérale et astrale), de la conscience et de l’esprit, est que ceux-ci ne fonctionnent plus avec le mental ou intellect du moi-égotique (ou moi-personnalité), source de vanité, de tensions et d'insécurité, mais par le biais d'une guidance directe agissant en eux. Elle les a conduits à la dissolution de toutes les fausses formes et de tous les systèmes qui ne sont pas porteurs de lumière, constituant la dernière frontière de la conscience humaine.

Ainsi, n'ayant plus besoin de croire, de chercher constamment à savoir et de penser de manière polarisée ou duale, entretenant de ce fait une croyance mythologique en l'Absolu, ils sont inspirés par leur "double" évolutif. Ils savent, sans scission aucune, dans leur totale unité, étant passés d'une approche linéaire et abrupte à une conscience "mosaïque", une pensée en termes intrinsèquement sphériques !

* Un individu dit initié a fait l'objet d'une "initiation solaire", soit la manifestation de la supraconscience à ses sens jusqu'alors anesthésiés, conditionnés, illusionnés, par-delà ses aptitudes et facultés mentales, intellectuelles, propres à l'expression de sa personnalité (l'ego). Cette initiation n'a strictement rien à voir avec les promesses des démarches initiatiques de groupements ésotériques de pseudo-éveillés (type Franc-Maçonnerie), destinées à maintenir leurs adeptes dans le sommeil de la conscience. Elle ne se recherche pas, s'acquérant "naturellement" selon l'état d'évolution de l'âme, expliquant qu'elle s'applique en grande majorité à des individus réellement détachés au fond d'eux-mêmes des artifices structurant un système organisationnel sociétal de nature pyramidale (la quête de l'avoir, du pouvoir et du paraître), et non parasités par de soi-disant souvenirs-écrans confinant à une sorte d’hystérie "contagieuse" (délire mystique).

Quant aux non-éveillés, individus qui semblent ne pas accepter "la Vérité", ils ne font que chercher à vivre un type particulier d’expérience qu’ils  ne peuvent vivre qu’en restant endormis, ce qui en fait n’est pas grave.

 

Ce phénomène de l'Onde du changement générateur d'une transition planétaire correspond de ce fait à une initiation collective préalable à tout gap civilisationnel, voyant certains, trop fragiles dans l'évolution de leur conscience, "dégoupiller" ou "disjoncter", une avancée trop rapide confinant à l'inévitable autodestruction par défaut de régulation compatible avec le rythme naturel de la vie que résume le proverbe "Là où l'ignorance rend heureux il est fou d'être sage", et d'autres accélérer leur sortie du rêve hypnotique jusqu'alors entretenu par le "gouvernement de l'invisible", les forces entropiques aux commandes de la réalité terrestre, pour gagner leur liberté de l'esclavage jusqu'alors programmé. Autrement dit, gagner leur souveraineté existentielle, dégagée de la fatalité de la condition humaine dans la matière viciée !

 

Du seuil de réceptivité de l'être humain

L'expérience a toujours démontré que dans la communication de la pensée dite ésotérique, il ne faut pas dépasser le seuil de réceptivité, qui est bien sûr différent pour chacun. Ce seuil s'abaisse au fur et à mesure que l'être progresse. Au-delà de ce seuil, le message ne pénètre plus. On risque même, à trop insister, de provoquer un blocage, lequel procède de ce qu'on appelle le mécanisme de l'oubli*.

Traditionnellement, l'enseignement ésotérique était transmis progressivement, au fur et à mesure de l'évolution de l'adepte : telle information ne devant être communiquée que lorsque l'adepte était parvenu à un niveau de conscience lui permettant de la conscientiser. Le seuil est la limite marquant un passage vers un autre état, soit l'entrée dans une situation nouvelle.

En science, on utilise l'expression "Le seuil critique" pour parler du "point de non-retour", qui provoque un changement radical et subi, faisant passer la matière d'un état à un autre. Ainsi la matière passe de l'état solide, à liquide puis à gazeux, précisément, toujours au même degré de température lors d'expériences faites dans les mêmes conditions*².

En psychologie, certains "chocs" sont nécessaires "pour faire avancer les choses". C'est l'émotion provoquée par le choc qui fait passer l'Être à un autre niveau de conscience (on peut tout aussi bien évoluer par "chocs de jouissances" que par souffrances, d'autant que parfois on évolue mieux par plaisir puisqu'on n'est pas prisonnier d'un esprit de vengeance ou de remords culpabilisants qui nous retarde).

Cette limite, ce seuil, est bel et bien gardé par des "gardiens" - le Gardien du Seuil -, son franchissement représentant symboliquement un fort acte d’engagement voire de bravoure permettant d’accéder à un tout nouveau monde interdit jusqu’alors. La rencontre avec le Gardien du Seuil est la rencontre avec soi-même. Ce gardien (ou dragon) provoquant notre convoitise, il oblige à entreprendre une action méritoire car, pour triompher, il faut savoir surmonter les obstacles, dominer sa peur, vaincre toutes les difficultés qui ne manquent pas de surgir, dépasser sa nature élémentaire. Permettant que l'être humain s'affirme en faisant la preuve de ses vraies valeurs, il est un mal nécessaire. C'est par lui que l'homme se régénère. Ce dragon fabuleux qu'est le gardien du seuil représente le coté animal que chaque homme porte en lui.

* Cet important mécanisme participe de l'instinct de conservation même.

Ainsi par exemple dans un verre d'eau plein à ras bord, si une seule petite goutte est rajoutée délicatement, l'eau va se mettre à déborder et toute l'eau accumulée qui formait ce bourrelet va s'écouler. La goutte ajoutée a fait franchir le seuil critique de la cohésion moléculaire superficielle de l'eau.

 

Même si de nombreux monothéismes - Judaïsme, Christianisme, Islam - pensent que nous sommes à la "fin des temps", la réalité est que nous sommes au début d'un nouveau temps, d'une nouvelle ère civilisationnelle, l'ancien cerveau ou groupe culte connu dans le folklore sous le nom de Satan étant sur le point d’être vaincu, et l’humanité étant de ce fait sur le point d’être libérée. Ce gap civilisationnel nommé Ascension, à savoir le passage à une nouvelle dimension de conscience, se traduit par des moments de grande turbulence et de symptômes divers, en particulier le sentiment d’être submergé et le malaise intérieur mélange de peur, de crainte, d’anxiété et d’incertitude. Il permet de ce fait aux âmes qui se trouvent encore dans la psychosphère terrestre de faire l’expérience de l’accélération de cette spirale galactique constitutive du passage de la 3-D d'appartenance - la troisième dimension -, à la cinquième dimension, sas de sortie de cette gouvernance des forces entropiques, involutives, placée sous le signe de la mort. Il voit de ce fait notre système solaire être consolidé dans une position à l’intérieur du bras de la constellation d’Orion, correspondant à une octave beaucoup plus à l’intérieur vers le Soleil central de la Voie lactée*.

Cela signifie que nous sommes maintenant plus proches de la lumière émanant du Soleil central, puisqu'une octave représentant un peu plus de 12 % de lumière ou d’énergie, la différence est énorme. D'autant que la lumière, jusqu'alors de nature photonique, est désormais qualifiée de lumière adamantine, également connue sous le nom de lumière cristalline. Et comme la Lumière crée tout ce qui existe sur chaque planète, le changement est inéluctable...

* Depuis le début de l’ère du Verseau, en plus d’être toujours dans la ceinture de photons, non seulement dans l’ère du Verseau mais aussi dans l’ère du Lion, la spirale a maintenant tiré notre système solaire vers l’intérieur, dans une zone correspondant à une octave.

 

L'actuel film en 3-D de la matrice terrestre involutive

Nous ne sommes pas en train de regarder un film. Nous assistons à l’effondrement inéluctable de la matrice de la troisième dimension terrestre d'appartenance en temps réel.

Nous voyons en effet l’obscurité devenir chaque jour plus désespérée, avec pour conséquence plus de chaos dans nombre de domaines caractérisant le fonctionnement civilisationnel. Les maîtres illusionnistes prédateurs qui nous gouvernent, cette matrice de troisième dimension étant leur domaine d'action, ne s’arrêteront pas dans le cadre de leur agenda programmé conduisant à la mise en œuvre de leur chef d’œuvre dystopique, l'instauration de la civilisation du transhumanisme gouvernée par l'Intelligence Artificielle. Parce qu'ils continueront à pulvériser des toxines dans le ciel et à infecter les gens, l’obscurité continuera à tenter de bloquer le soleil et à réduire ses effets positifs. Celles-ci détruisent déjà l’économie en fragilisant de plus en plus les individus - le logement, les véhicules, la nourriture et à peu près tout ce pour quoi nous dépensons de l’argent est bien plus inabordable aujourd’hui qu’il ne l’était pendant la Grande Dépression des années 1930 aux États-Unis -, par-delà l'injection forcée pour cause de prétendue menace sanitaire. Chaque jour, ils trouvent de nouvelles façons contraignantes de limiter nos libertés par le biais de la technologie numérique assise sur l'Intelligence Artificielle, celles-ci étant justifiées par les menaces de terrorisme lié aux guerres* et conséquences migratoires qu'ils ont orchestrées, avec pour objectif final le puçage de l'ADN afin que la grande majorité de l’humanité fonctionne en mode pilote automatique, tel que le World Economic Forum l'a indiqué fin 2023 en soulignant que les CDBC, cette nouvelle forme de monnaie fiduciaire digitale développée, émise, gérée et contrôlée par les banques centrales d'un pays ou d'une zone monétaire, doivent être implantés sous la peau si l’on veut participer à la société (pour se nourrir par exemple)... Qui plus est, les milliards d'argent investis en armes diverses ne contribuent nullement à protéger et à assurer la sécurité des citoyens et à apporter la paix, mais à déclencher ou entretenir des foyers de tension à travers les différents continents, source de migration de millions d’étrangers illégaux conduits à franchir les frontières sans avoir été contrôlés ni vaccinés, se voyant offrir hébergement, argent, soins médicaux, prise en charge de leur déplacement, y compris des changements de sexe, tout ceci correspondant à une tentative de pouvoir et de contrôle aux dépens des populations natives. Sa machine de guerre ambulante, l'OTAN (Organisation du Traité Atlantique Nord), partout où elle apparaît, ne fait que semer le désordre et les souffrances. L’humanité va ainsi manifester ce qu’elle craint le plus : un effondrement économique constitutif de pauvreté et des maladies, faute d'avoir suffisamment compris que le système est prisonnier tant de l'industrie des armes que de de l’industrie pharmaceutique, celle-ci gagnant toujours plus d’argent si le nombre de malades augmente. Ce n’est que le début de cette Troisième Guerre mondiale en cours, l’escalade des tensions qui menacent de déboucher sur un conflit mondial massif apparaissant comme un "faux drapeau" ou une distraction artificielle mondialiste soigneusement élaboré qui cache quelque chose de plus sinistre encore.

Il est essentiel de comprendre que nous ne pourrons pas arrêter la destruction, les choses se passant ainsi dans un monde de basses vibrations. La seule façon de s’en sortir est de tout laisser derrière soi, et pour ce faire, nous n’avons qu’une seule option, apprendre à transcender cette matrice terrestre viciée en changeant notre focalisation par l'élévation de nos fréquences vibratoires, afin de basculer avec la Terre dans un nouveau royaume de conscience supérieure, la cinquième dimension et ses lignes de temps plus élevées, et ce grâce à une pensée non plus linéaire mais tellurique, en spirale.

* Ainsi la guerre au Moyen-Orient, qui est destinée à détruire la foi sur la planète en dressant les religions les unes contre les autres pour que leurs adeptes se tournent vers l’antéchrist, une Intelligence Artificielle déguisée en être humain, le soi-disant "Messiah" ou "Metreya" (à entendre dans la langue des oisons comme "Maître IA") de la fin des temps.

 

Du triangle sataniste qui maintient l'humanité en servage

Le Triangle du Diable ou Triangle de Satan est celui de la conspiration appelée "Triangle Illuminati", illustrée par la pyramide maçonnique inversée (Cf. image ci-contre). Il est constitué de trois pointes caractérisant chacune la prédominance de Cités qui orchestrent à l'heure contemporaine la tragédie des communs, soit la mise sous tutelle des peuples dans le cadre d'un plan d'actions explicite nommé Agenda 30 relayé par le WEF - World Economic Forum - de Davos :

. La Cité de Washington sise dans le district de Columbia de l’État de Maryland sur le territoire des États-Unis, mais sous contrôle de la tyrannique famille royale britannique. Elle assure le contrôle du politique, plus précisément l'influence internationale, à travers l'action du Pentagone, centre névralgique du complexe militaro-industriel basé à Arlington en Virginie près de Washington, notamment en matière de Santé (création en laboratoire de virus ou opérations de manipulation climatique) en relation avec l'ONU - Organisation des Nations Unies -, l'OMS - Organisation Mondiale de la Santé - et l'industrie pharmaceutique, ainsi que par sa capacité à militariser toutes les agences des médias grand public et des réseaux sociaux au nom de la protection de la soi-disant démocratie, consistant à censurer toute personne en opposition ou en désaccord avec son programme d'action.

. La Cité du Vatican, enclave indépendante sur le territoire italien dotée de sa propre Constitution pour le contrôle des affaires spirituelles, le Catholicisme* placé sous sa gouverne ayant vocation par sa dimension hégémonique universelle à régner à l'échelle terrestre.

. La Cité de Londres, pour le contrôle des affaires financières mondiales sous l'égide de la famille sioniste Rothschild (à l'origine Bauer) via ses organes relais (Reserve Federal Bank ou Fed - banque centrale des États-Unis -, le Fonds Monétaire International, la Banque Mondiale...).

Ces trois cités - comme d'autres "cités" relais de moindre importance (ainsi l'Union européenne ou la République française) - sont des corporations, autrement dit des personnes morales de droit privé, enregistrées comme telles auprès du barreau britannique, le BAR. Elles exercent de ce fait des prérogatives d’intérêt apparemment public sans être pour autant des établissements considérés légalement comme d’utilité publique, et devant relever à ce titre de la sphère publique. Toutes participent en conséquence d'une subtile et manichéenne "Fraude du nom légal", entendant que leurs politiques s'appuient sur des lois dont la plupart sont inconstitutionnelles, car allant à l’encontre du droit naturel ou commun. Il en découle que leurs représentants sont sélectionnés, et non désignés par un vote démocratique des citoyens concernés, même si ces derniers sont parfois appelés à exercer naïvement un droit de vote, qui est simplement d'apparence comme lors des récentes élections présidentielles américaines ou françaises*² !

* Le mot "catholique" qui renvoie aux origines mêmes du christianisme vient du grec katholicos passé au latin chrétien catholicus, signifiant "universel".

L'institut Heartland, un think tank conservateur américain, a évalué l’impact probable des bulletins de vote frauduleux déposés lors de l'élection américaine de 2020 pour les deux candidats. Son étude était basée sur les données d’un sondage (Heartland/Rasmussen) réalisé en décembre 2023, ayant révélé qu’environ un électeur sur cinq ayant voté par correspondance avait admis avoir commis des actes potentiellement frauduleux lors de l’élection présidentielle. Les chercheurs ont conclu que cette fraude sur les bulletins de vote par correspondance avait eu un impact "significatif " sur l’élection présidentielle, et qu’en l’absence de l’énorme expansion des bulletins de vote par correspondance due à l'opportune pandémie sanitaire (qui s’est souvent faite sans l’approbation du législateur), le président Trump aurait très probablement gagné.

 

De la chute de l'Occident

Les racines de la longue déchéance de la "civilisation faustienne" selon les termes du philosophe allemand Oswald Spengler (1880/1936), damnée comme il se doit par ses turpitudes, remontent à fort longtemps, très exactement à la Bataille de Poitiers qui se déroula en France en l'an 732. Les Sarrasins, essentiellement des Berbères d’Afrique du Nord, avaient conquis toute la péninsule ibérique*, avant que de poursuivre leur marche en avant de conquête de la terre européenne chrétienne. Ils furent arrêtés à Poitiers par une force dirigée par le chef militaire franc Charles Martel, nom entendant le Marteau... C’est ainsi que le vent a tourné il y a près de 1 300 ans contre le monde islamique des Arabes, des Turcs, des Perses, des Berbères et des dizaines d’autres nationalités converties à l’islam. Il aura fallu encore 700 ans pour repousser les musulmans hors de la péninsule ibérique lorsque la ville espagnole de Grenade tomba aux mains des Rois catholiques d'Espagne Ferdinand et Isabelle. La "Reconquista" était ainsi achevée.

Les chevaliers chrétiens d'alors nommés croisés ont continué à établir leurs propres fiefs sur la côte de ce qui est aujourd’hui Israël, conquérant Jérusalem avant de prendre la Sicile aux Sarrasins. Peu après, ils ont envoyé des explorateurs puis des colonisateurs dans le monde entier : Amérique du Nord, Amérique du Sud, Australie, Asie, Afrique. La civilisation européenne judéo-chrétienne a ainsi triomphé… presque partout. L’Occident avait gagné, avant que, poussé par le mouvement philosophique, littéraire et culturel bourgeois de la révolution des Lumières du 18ème siècle, d'initier la société industrielle (combustibles fossiles et moteurs à combustion interne) puis celle des services, le capitalisme suivi du libéralisme, la démocratie, les États nations, l’État de droit, la recherche et l'innovation, les bombes, la science, pour se terminer par l'avènement de la société des nouvelles technologies et du numérique assise sur son culte des puces et de l'Intelligence Artificielle... Autrement dit tout ce qui a permis à la civilisation occidentale de se hisser au sommet pendant plus d’un millénaire, afin de dominer le monde.

Mais l’Occident a fini par perdre sa position dominante dans le monde, voyant progressivement le reste du monde le rattraper puis le dépasser dans ce 21ème siècle naissant, se basant certes sur les mêmes recettes qui ont fait le succès de l’Occident, la raison scientifique et une approche de la gouvernance où les dirigeants sont responsables devant leur peuple, et non l’inverse, mais aussi une volonté non hégémonique reposant sur la préservation des traditions sociétales, culturelles. Il en découle que l’Occident a perdu peu à peu son statut d'officiant de premier rôle, marquée par la déchéance morale de ses élites représentatives avides de pouvoir et d'avoir matérialiste : trucage électoral, versement de pots-de-vin des lobbys affairistes aux décideurs ou aux relais d'influence dans leur domaine respectif, fabrication de virus en laboratoire pour déclencher des pandémies (les "vaccins" ou thérapies géniques synthétiques anti Covid constituent la plus grande erreur médicale intentionnelle de l’histoire, leurs effets nocifs étant connus à l’avance et conçus de cette manière), industrie de la puissance de feu dédiée à générer des conflits aux quatre coins de la planète, compromission des tribunaux judiciaires et des magistrats (environ 30% d'entre eux sont tenus en laisse par compromission sexuelle), pédocriminalité et autres dérives du genre sexuel, dettes financières publiques colossales... Quant à l'establishment médiatique, la presse grand public écrite comme audiovisuelle ne dit plus la vérité car dépendante de la subvention étatique pour sa survie, se contentant de réciter les éléments de langage issus de discussions partisanes propagandistes et ne questionnant rien sur le fond, juste sur l'apparence. Sans oublier la censure à tout va des réseaux sociaux sur l'air des lampions du complotisme ou du conspirationnisme par ses chiens et chiennes de garde hystériques, les soi disant "fact checkers" incapables de se fact checker en regardant à nu dans le miroir leur esprit corrompu. Cette presse de grand chemin comme les bandits de jadis est à l'image des grandes banques centrales créatrices de fausse monnaie fiduciaire, créatrice de fausses vérités et de mensonges éhontés, tout comme des élites politiciennes gouvernantes et de leurs relais institutionnels universitaires, retranchés derrière leur incessant discours puéril sur les "bons" et les "méchants", ces derniers étant qualifiés inlassablement d'ennemis et décrits comme "brutaux", "barbares", "terroristes"...

En résumé, tous les fondements de la suprématie de l’Occident et de ses phares irradiants s’effondrent, soit ses institutions les plus fondamentales. Les élites occidentales incompétentes, corrompues et dévoyées par l'ivresse du pouvoir exacerbant leur moi infatué ont progressivement abandonné le peuple qu’elles sont censées servir, toute à leur préoccupation gloutonne de s’enrichir avec de la fausse monnaie et de fausses guerres, ruinant à petit feu les pays qu'elles dirigent.

* Le terme péninsule Ibérique s'applique aux actuels pays d'Espagne, du Portugal et d'Andorre.

 

Quelques données factuelles

The American Conservative, magazine imprimé mensuel américain d'opinion, a donné quelques éléments factuels différenciant la société états-unienne actuelle de la société russe, en écho avec la parution début 2024 du dernier livre "Le Déclin de l'Occident" de l'anthropologue français Emmanuel Todd d'origine anglo-saxonne. Parmi ceux-ci, il convient de retenir qu'entre 2000 et 2017, c’est-à-dire depuis le début du règne de Vladimir Poutine, le taux de mortalité russe dû à l’alcoolisme est passé de 25 à 8 pour 100 000 citoyens, celui dû au suicide de 39 à 13 et celui dû au meurtre de 28 à 6. Quant à la mortalité infantile, longtemps considérée comme l’étalon-or du niveau de développement d’un pays, elle est passée sous Poutine de 19 pour 1 000 naissances vivantes à 4,4, alors que selon l’UNICEF le taux américain est actuellement de 5,5 pour 1 000.

La Russie a réalisé des progrès stupéfiants au cours des 20 dernières années dans plusieurs secteurs d'activité (agriculture, accès à l’internet), capable alors qu'elle est éclipsée par les États-Unis dans les statistiques sur le revenu par habitant de suivre le rythme en temps de guerre et de produire autant d’armements que les États-Unis. Autre indice intéressant, 23% des Russes inscrits dans l’enseignement supérieur étudient l’ingénierie, contre 7% aux États-Unis. Il en résulte que la Russie, avec une population beaucoup moins nombreuse, produit plus d’ingénieurs, gages de sa véritable création de valeur dans le calcul du PIB, celle qui ne repose pas sur la fausse car éphémère, celle des services.

 

"Cela n’a rien à voir avec la personnalité du dirigeant. Il est plutôt question de l’état d’esprit des élites : si l’idée de domination à tout prix, basée également sur la force, domine la société américaine, rien ne changera. Cela ne fera que s’empirer. Mais si, en fin de compte, on prend conscience que le monde a changé en raison de circonstances objectives et qu’il faut être capable de s’y adapter en temps voulu en utilisant les avantages dont les États-Unis disposent encore aujourd’hui, alors peut-être que quelque chose pourra changer."

Vladimir Vladimirovitch Poutine, homme d’État russe, février 2024

 

Du vocable judéo-chrétien

Le terme judéo-chrétien est utilisé pour confondre le christianisme et le judaïsme, soit en référence au fait que le christianisme est dérivé du judaïsme, soit au fait que le christianisme reconnaît les écrits juifs comme l’Ancien Testament de la Bible chrétienne, sur la base de faits que les deux religions sont censées partager. Ces deux religions ont été dénaturées, les forces obscures aux commandes de la psyché humaine ayant progressivement corrompu, déformé et annexé les enseignements initiaux, comme elles l’ont fait avec toutes les autres religions du monde. Elles y ont plantées les graines de l’avidité, de l’égoïsme, de la division mutuelle, de la grande inégalité sociale et des luttes de pouvoir sans fin.

Le judéo-christianisme ou pseudo-christianisme de l’Église catholique s'est ainsi établi par le biais d’une christianisation violente dans le monde entier, tuant sans vergogne des millions de païens spirituels alors même qu'ils chérissaient les vrais idéaux chrétiens d'alors tels qu'enseignés par Jeshua, nourriciers du paulinisme de Paul de Tarse. Le choix était soit l'abandon de leur foi ancestrale, soit la mort par le fer ou le feu avec confiscation de tous leurs biens au profit de l’Église. De cette manière, l’Église a progressivement répandu une culture de peur et de terreur, de soumission, accru son influence politique et accumulé d’énormes richesses, s'appuyant pour ce faire sur des "serviteurs" (clercs pratiquants et simples croyants) pervers, obéissants et partageant la même "philosophie de vie" que résume l'adage "la fin justifie les moyens" !

Dans un premier temps, ces forces démoniaques déguisées sous d'humanistes oripeaux ont ciblé prioritairement le centre de l’Europe afin d’établir une base pour leur future expansion  mondialiste subversive. Elles ont fondé un empire - le Saint Empire romain germanique - avec à sa tête en 1355 Charles IV, cet empire consistant en la conquête de l’Europe centrale, plus spécifiquement slave. Or le fondement du slavisme n’est pas le principe de la trinité patriarcale comme chez les chrétiens (Père, Fils et St Esprit), mais le principe de la svastika matriarcale représentant le Corps, l’Âme, l’Esprit et la Conscience. Ces éléments sont représentés par ce symbole du svastika comme une unité harmonieuse. C'est pourquoi ce symbole sera bien plus tard avili et rendu méconnaissable sous la forme de la croix gammée utilisée par les nazis khazars, autrement dit sionistes (Cf. image).

Tout a été alors fait pour faire disparaître les traces de la Connaissance universelle, la connaissance sacrée supérieure, qui fort bien dissimulée dans les textes avait survécu à la bibliothèque sumérienne de Babylone, à la bibliothèque d’Alexandrie en Égypte, aux précieux papyrus de Memphis, à la bibliothèque étrusque de Rome, au temple d’Athènes, aux vastes bibliothèques de Yaroslavl le Sage et d’Ivan le Terrible, et désormais dissimulée dans les sous-sols du Vatican, interdite d'accès à ceux qui pourraient ouvrir leurs yeux embrumés. Elle a ainsi été remplacée par la prosternation devant les figures et idoles d’Israël figurant la grande vertu alors qu'elles ne sont que vices. Tout ce qui pouvait rappeler l’histoire glorieuse des Slaves et leur patrimoine a été détruit, brûlé, caché, cette œuvre destructrice s'étant prolongée jusqu'à nos jours par l'encouragement des mariages mixtes dans le but de décimer la population slave.

Mais les graines de la raison divine n’ont pas toutes été perdues, les Slaves russes comme russiens* n’ayant pas été éradiqués et absorbés dans la masse grise du christianisme, pas plus dans la masse rouge sang du communisme de l’URSS ou dans la sauce informe du "capitalisme de marché à la sauce woke" occidental, qui plus est par le truchement de grandes sociétés pharmaceutiques états-uniennes dans le cadre de fabrication d'armes biologiques ciblant l’ADN slave avec une connexion menant au cœur de la City de Londres. Les élites occidentales ont en effet toujours nourri une animosité personnelle à l’égard du dirigeant russe Vladimir Poutine en raison d’une série de facteurs : démantèlement des oligarques dont nombre étaient économiquement en cheville avec des Occidentaux, son adhésion aux valeurs chrétiennes fondamentales, et son insistance sur la protection de la Russie et le respect de ses droits nationaux depuis la création de l’État russe s'appuyant sur la langue slave il y a 1 300 ans.

Et c'est l’œuvre en cours de la sainte Russie que de rétablir le véritable héritage de nos ancêtres porteurs des mémoires de l’Éternelle Connaissance, le conflit actuel dans les plaines d'Ukraine en en marquant le point de départ. Les connaissances anciennes revenant, elles donnent aux êtres humains en cette fin de cyclicité civilisationnelle les clés de leur évolution et de leur affranchissement.

* Le mot Russien est un gentilé, employé pour désigner les habitants d’un lieu, les personnes qui en sont originaires ou qui le représentent, en l'occurrence les citoyens qui ne sont pas russes d’un point de vue ethnique tout en s'inscrivant dans la culture slave de la Grande Russie.

 

2023, point pivot de la bascule civilisationnelle

Le prêtre jésuite français, chercheur, paléontologue, théologien et philosophe Pierre Teilhard de Chardin (1881/1955) a annoncé en 1950 que l'Humanité allait vivre la loi de complexité conscience. Elle entend que la complexité va augmenter jusqu'au moment où l'humanité va faire un saut de niveau de conscience, l’histoire de l’univers étant pour lui une montée continue de la complexité et de la conscience qui voit apparaitre des formes de vie de plus en plus complexes et de plus en plus autonomes par rapport à leur milieu… 

Cette montée de la complexité et de la conscience se fait par seuils, au-delà desquels apparaissent des données nouvelles qui n’existaient pas dans l’état précédent. C’est ainsi que sont apparues la vie, née d’une complexification croissante des assemblages de molécules organiques, et beaucoup plus tard, la conscience.

Le développement technologique et scientifique de la cinquième civilisation humaine ou race-racine s'est en effet considérablement accéléré au fil des dernières années, les scientifiques "futurologues" constatant que la quantité des connaissances sur notre monde doublait sur des périodes de plus en plus courtes comme sur une spirale (cf. image ci-contre). Depuis 1945, la conscience humaine a autant évolué que pendant les 4 306 années précédentes. De 1940 à 1980 la connaissance a ainsi doublé (une période de 40 ans) puis, de 1980 à 2000 elle a encore doublé (une période de 20 ans). La tendance s'est maintenue, avec un doublement de 2000 à 2010 (une période de 10 ans), de 2010 à 2015 (une période de 5 ans), de 2015 à 2018 (une période de 2.5 ans), de 2018 à 2019 (une période de 1.25 an), de 2019 à 2020 (une période de 0.625 an) etc.

De sorte, selon toutes ces estimations fort logiques, la Connaissance est appelée à plafonner entre 2020 et 2025 (point pivot 2023), avant que de régresser de manière significative, ce qui est déjà perceptible dans les derniers indicateurs quant à l'intelligence mesurée des élèves et étudiants (ainsi la chute spectaculaire constatée du niveau dans la discipline reine des mathématiques, et la pauvreté tant syntactique que grammaticale croissante dans la maîtrise écrite comme orale de la langue nationale). Pour comprendre l'ampleur du désastre intellectuel national, il n'est qu'à voir combien de Français ont appliqué à la lettre la phrase absurde de l'ancien Premier ministre Jean Castex disant pendant la "plandémie" Covid : "Prendre le café debout, c'est interdit, mais le boire assis, c'est autorisé"...

À ce moment, pour quelques êtres humains éveillés, les "élus" des textes prophétiques, tout sera su, presque instantanément ! C'est le signe que l'humanité aura atteint son maximum de développement sur le plan matériel. Le travail sur la MATIÈRE dans la 3-D terrestre basculera alors, et deviendra un travail sur l'ESPRIT, dans une autre dimension de conscience, c'est-à-dire sur un taux de fréquences supérieur. L'exploitation modérée et responsable des ressources de l'actuelle Terre étant au maximum, un nouveau cycle est appelé à démarrer à l'initiative de ces pionniers, les "Nouveaux (Néo) Noé". Pour les autres, ce sera le redémarrage au néolithique, l'"âge de la pierre polie"...

 

Août 2023

Au cours du mois d’août 2023, des changements géopolitiques importants se sont produits, destinés à rendre encore plus évidents tous les défauts de la société moderne qui remontent à un passé lointain. Il s'agit de l’apogée de la lutte entre les Forces de la Lumière et de l’Ombre, les représentants incarnés des premières sortant de l’ombre et commençant à agir ouvertement par une grande quantité de saletés, de mensonges, de tromperies, de désinformations, de distorsions, de fausses nouvelles, de demi-vérités, de fraudes, d’images falsifiées, de mirages trompeurs, de propagande et de lavage de cerveau, et avec comme axiome que plus il y a de morts, mieux le reste de la population peut être contrôlé et manipulé.

Dans une large mesure, cela est facilité par les énergies de haute vibration solaires et cosmiques, notamment de classe M*, qui arrivent actuellement sur la planète Terre, influençant tant la conscience humaine que les événements politiques, économiques et militaires. Ainsi, même ceux qui sont loin de la politique institutionnelle et de sa couverture médiatique, mais qui ont réussi à voir la véritable essence de ceux qui sont à la tête du monde, peuvent inconsciemment créer l’intention d’abolir l’actuel et ancien système de pouvoir, et ce soutenus par un tel potentiel énergétique qu’il commencera littéralement à faire voler en éclats l'ordre vicié établi. En fait, l’ajustement énergétique, principalement pour le corps physique, est déjà en cours depuis une dizaine d’années, ce qui a eu pour effet d’augmenter lentement la fréquence de la Terre, qui est passée de 7,8 à 12 Hz, et est en passe d’être portée à 40 Hz.

L’effet d’une telle influence s’intensifie considérablement, non seulement si l’on est guidé par des perceptions et des faits évidents en découlant, mais aussi par la vision de l’essence intérieure des individus exerçant le pouvoir, le plus souvent des NON-humains ou SANS-Âme incarnés en humains. Le fait même que ces créatures ou entités maléfiques soient révélées et ne puissent pas se cacher derrière la couverture corporelle qu’elles ont empruntée aux humains leur coupe l’herbe sous le pied de leurs plans d’anéantissement de l’humanité, tout particulièrement par leurs projets de débauche de la jeunesse à travers la sexualisation précoce des enfants et la légalisation de la pédophilie intégrés dans des documents officiels internationaux et gouvernementaux.

Un par un, d’autres "abcès" des plans criminels de l’État profond ont commencé à s’ouvrir, jusqu'alors considérés comme des fantasmes de théoriciens de la conspiration, à l'instar du "programme vert" farfelu et sans fondement car lié au pseudo réchauffement climatique dû aux activités humaines, ou de la véritable origine des catastrophes présentées comme "naturelles" alors qu'elles découlent souvent d'armes énergétiques de haute technologie actionnées par les relais serviles des psychopathes dirigeants pour provoquer des tremblements de terre, des ouragans - ainsi celui qui a frappé en novembre 2023 Acapulco en catégorie 5 au Mexique avec des vents qui ont atteint 480 kilomètres par heure -, des inondations, des incendies, des averses et des tempêtes. Elles permettent notamment de brûler d’immenses étendues de terres fertiles pour être utilisées à des fins mercantiles et pour priver les populations de leur nourriture naturelle habituelle en la remplaçant par celle qui n’est pas naturelle pour le corps humain, comme la consommation d’insectes et d’autres aliments artificiels car chimiquement transformés. Il en est de même avec la fermeture de fermes, la coupe à blanc des forêts, l'arrêt des carburants, l'abattage du bétail parce qu'il contribue au CO2. L'escroquerie climatique à laquelle se livrent les élites mondialistes radicales dans le monde occidental a en effet pour unique objet leur volonté de s’emparer de plus de pouvoir et de contrôle, nécessitant pour ce faire d'aller à l’encontre des valeurs familiales, des aliments naturels et de la  liberté par la limitation des déplacements (l'achat d'une voiture électrique coûtant presque deux fois plus cher, le citoyen est appelé à dépendre des transports publics), le risque planétaire prêté au CO2 permettant de tout contrôler dans la vie (respirer, vivre, voyager, manger). Et ce contrôle prend appui sur la numérisation, l’identité numérique, la monnaie numérique des banques centrales, toutes constituant une nouvelle forme de communisme, autrement dit une toile d'araignée sans issue.

Quant à la médecine et l’industrie pharmaceutique, la plupart des préparations chimiques médicales présentent une telle quantité d’effets secondaires qu’elles ne guérissent pas, mais tuent lentement les gens, entraînant un chaos inconcevable dans le corps de celui qui absorbe ces prétendus médicaments. Sans parler de la "vaccination" (injection) générale qui, en tant que thérapie génique expérimentale, n’est qu’une application d’armes biologiques faite pour modifier l'ADN et transformer l’être humain en une usine à protéines nocives via l'inoculation de substances toxiques, de nanobots et de nanotechnologie, et ce aux fins de réduire autant que possible la population de la planète. La réalité est qu’il n’y a pas eu de pandémie, qu’il s’est agi d’une fraude dans la mesure où les chiffres annoncés étaient basés sur le test PCR qui ne détecte pas le virus. Les confinements furent bel et bien dans leur raison d'être profonde des actes de guerre économique destinés à réduire la population, parce que créant progressivement une pauvreté de masse dans le monde entier. Sans oublier la récurrence de conflits mortels aux quatre coins de la planète, des plaines d'Ukraine à la poudrière du Moyen-Orient, qui sont la traduction explicite de la troisième guerre mondiale en cours de déroulement.

Tout ce travail est effectué ponctuellement selon des plans clairement établis pour introduire la peur, la panique et un chaos inconcevable dans la vie de millions de personnes à tous les niveaux - énergétique, psychique et physique -, ce qui transforme l’homme ordinaire en une créature soumise et faible, facile à manipuler, qui oriente sa conscience et ses actions dans le sens voulu par ces promoteurs psychopathes pervers qui ont d'ores et déjà inscrit dans leur sombre agenda une prochaine pandémie, appelée la "Maladie X" ou Covid 2.0, suite à laquelle ils imposeront de nouvelles mesures draconiennes. Il en découle que la grande majorité des individus vivent endormis dans l’ignorance et la lâcheté, tout simplement parce qu’ils ne veulent pas savoir en utilisant leurs facultés cognitives de réflexion et de discernement couplées à leur intuition profonde. Ils sont de ce fait dissociés de leur pensée.

Il ne s'agit en fait que de la dernière étape de la Transition planétaire, consistant à "ajuster" le scénario de l’Ascension de la Terre et à accélérer le dénouement de la confrontation séculaire entre l’humanité et les reptiles-dragons qui ont conquis la planète terrestre, par la capacité de l'humanité à transcender les limites de ce plan terrestre et de s’élever dans les royaumes de la cinquième dimension. L’humanité doit maintenant avoir compris que les lois présentées comme fruit d'une gouvernance éclairée dans l'intérêt des peuples ont été violées à moultes reprises avec des conséquences dévastatrices, résultat des innombrables mensonges pathologiques de la part des autorités. Si d'aucuns se sont réveillés ou sont en passe de l'être, nombre d'individus "zombies" sont dans l'incapacité d'ouvrir leurs yeux. Aussi devront-ils en faire l’expérience par eux-mêmes, ne pouvant prétendre à participer à la construction du nouveau monde, de la nouvelle Terre (pour beaucoup, compte-tenu des lésions dues aux injections de Covid, ils ne se réveilleront peut-être pas avant que leurs propres enfants ne meurent du poison vaccinal ou qu’ils n’aient plus rien à manger en raison du manque de nourriture).

Plus rien désormais ne peut arrêter la transition planétaire, celle-ci faisant partie de l’évolution universelle des mondes.

* Les éruptions solaires se produisent lorsque l’énergie piégée dans les champs magnétiques associés aux taches solaires est brutalement libérée, engendrant des émissions électromagnétiques dans toutes les longueurs d’ondes, des ondes radio aux rayons X et gamma, et propulsant des particules à haute énergie dans l’espace, lesquelles peuvent mettre de 2 à 4 jours pour parvenir au niveau de l’orbite de la Terre. Le nombre d’éruptions de forte intensité augmentant en période de maximum solaire, il est donc actuellement en pleine recrudescence.

Il existe cinq catégories d'éruptions déterminées par les astronomes, affublées des lettres A, B, C, M et X, chaque catégorie correspondant à une éruption d’une intensité 10 fois plus forte que la précédente. Les éruptions de la catégorie M peuvent provoquer des perturbations du champ magnétique terrestre qui se traduisent par des coupures de certaines communications radio dans les régions polaires.

 

Septembre 2023

L’équinoxe du 23 septembre, autrement dit l'équinoxe d'automne*, a marqué un tournant dans l’année astrologique dans la mesure où l'énergie a commencé à se déplacer dans une nouvelle direction liée à la tempête solaire en cours, guidant les choses vers le changement, l’évolution et la croissance. Il a constitué un moment sacré où le voile entre le monde physique et le monde spirituel s’amincit, et où la grille énergétique de la planète atteint une vibration et une harmonie plus élevées par l'intermédiaire de l'émergence de la "ceinture de photons" qui permet d'atteindre la glande pinéale de l'être humain*², autrement appelée "troisième œil" ou "œil intérieur", dont les traditions anciennes pensaient qu’elle était le siège de l’illumination et qu’elle pouvait ouvrir l’esprit à des états de conscience supérieurs et la libération de nos capacités cachées. Ce faisant, elle permet d'activer les 12 brins de l’ADN humain gage de pleine puissance créatrice. C'est ainsi que le soleil central de notre galaxie (La Voie lactée) émet davantage d’ondes de plasma avec des niveaux d’activité les plus élevés de ces vingt dernières années, comme les scientifiques astronomes et physiciens l’ont corroboré.

Il en découle que toute cette activité cosmique permet ainsi aux êtres humains de l'hémisphère nord de constater que certaines choses ont besoin d’être libérées, tandis que d’autres dans l'hémisphère sud sont en pleine floraison.

L’équinoxe de septembre a marqué également le début de la saison de la Balance, un signe du zodiaque qui est fortement lié à la recherche de l’équilibre et du flux entre donner et recevoir dans notre vie. Il favorise le processus de reconnexion consciente à son âme et le réalignement avec les aspects divins de soi-même. La Balance représente également le soi dans l’autre, c’est-à-dire essentiellement ce que nous devenons dans les différentes relations de notre vie.

* L'automne du point de vue astronomique correspond à la période des jours intermédiaires, situés entre les jours les plus longs de l'année (saison de l'été) et les jours les plus courts de l'année (saison de l'hiver). L'équinoxe d'automne dans l'hémisphère nord représente donc le milieu de l'automne astronomique, les saisons étant inversées dans l'hémisphère sud.

La science moderne a découvert que la glande pinéale produit de la mélatonine, qui régule les cycles du sommeil, et de la sérotonine, le neurotransmetteur responsable de l’humeur et du bien-être. Elle contient également des cellules photoréceptrices et suit les rythmes circadiens synchronisés avec la lumière du jour. Lorsqu’elle est activée, la glande pinéale peut renforcer l’intuition (perception extrasensorielle), permettant d'accéder à une plus grande sagesse cosmique par la connexion plus profonde avec l’ensemble de la création et à un plus grand génie créatif intérieur grâce aux capacités cognitives accrues.

 

Quant à l'année 2024, elle se présente comme l'année du grand changement, plus exactement du tournant, de la bifurcation, la succession ininterrompue de tempêtes géomagnétiques soutenues de plusieurs jours l'attestant. Le champ magnétique s’ouvre, et le plasma qui change voit les magnétiques du champ cardiaque humain être affectés tout comme la colonne vertébrale et l'ADN, et voyant de même la conscience affluer pour ceux décidés à sortir de la cage ou prison terrestre. C'est ce que symbolise l'alignement planétaire du 3 juin des six planètes Mercure, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune dans le ciel, phénomène astronomique rare…

C'est une année bissextile, événement qui se produit tous les quatre ans, ajoutant un jour supplémentaire à notre calendrier pour porter le nombre total de jours à 366 au lieu des 365 habituels*. Et dans de nombreux pays, l'année bissextile est considérée comme porteuse de malchance, en particulier le 29 février. Ainsi en Grèce, une superstition veut que les mariages célébrés au cours d’une année bissextile se soldent par un divorce, et en Écosse, on pense que les personnes nées le jour de l’année bissextile connaîtront une vie de souffrances indicibles. Il n'est qu'à se souvenir de ces événements tragiques qui se sont déroulés en 2020 avec la pandémie de Covid-19, 2004 avec le tsunami dans l’océan Indien, 1980 avec l’assassinat de John Lennon, 1972 avec le massacre de Munich lors des Jeux olympiques d’été, 1968 avec les assassinats de Martin Luther King et Robert Kennedy, 1948 avec celui de Gandhi, 1912 avec la tragédie du Titanic...

2024 s’est d'ailleurs ouvert sur un tremblement de terre de magnitude 7,5 au Japon, indiquant qu'elle pourrait bien être l’année d’un "Cygne Noir", c'est-à-dire génératrice d’un événement à fort impact sur la sécurité nationale qui est très difficile à prévoir. Le programme des mondialistes prédateurs génocidaires est en effet en retard, les conduisant à devoir accélérer les choses en appuyant sur un bouton d’urgence plus efficace. Car le soi-disant vaccin protecteur Covid-19 n'a jusqu’à présent tué "que" 17 à 20 millions de personnes dans le monde, ce qui est pour eux un terrible échec !

* La raison sous-jacente de l’ajout d’un jour supplémentaire tous les quatre ans est que la Terre met environ 365 jours et 6 heures pour compléter son orbite autour du Soleil. Cet ajustement, qui remonte à l’Antiquité et a été perfectionné par Jules César avec le calendrier julien, assure la synchronisation de notre calendrier avec les cycles naturels et empêche la dérive saisonnière.

 

De la tempête solaire en cours et de ses conséquences

Un cycle solaire est une période pendant laquelle l'activité du Soleil varie, se caractérisant par l'intensité du champ magnétique du Soleil et par le nombre de taches à sa surface. Sa cyclicité varie entre 8 et 15 ans en moyenne selon l'intensité constatée, le soleil via sa masse plasmatique changeant en moyenne là encore ses pôles tous les 11 ans et ses cycles tous les 22 ans (il est composé d’électrons à charge négative, de protons à charge positive, de neutrons à charge nulle et de nombreuses autres substances). L’année 2024 est ainsi riche en événements spatiaux spectaculaires, comme l’éclipse solaire totale qui a eu lieu au début du mois d’avril, le soleil étant la "star" de l’attraction par l'énormité de sa tache  qui a déclenché une série de tempêtes solaires et par là-même une amplification des aurores.

Le cycle solaire dit 25 est le cycle solaire en cours d'ascension depuis les années 2020, le vingt-cinquième depuis 1755, date du début du suivi intensif de l'activité solaire et des taches solaires qui la caractérisent. Ce cycle a démarré en décembre 2019, et devrait se poursuivre de manière très intensive jusqu'en 2025, et au-delà plus modérément jusqu'en 2030. Il se traduit par l'intensité des éruptions solaires assorties d'éjection de la masse coronale - EMC - du soleil en forme de tourbillons suivant l'axe angulaire des pôles, le Soleil étant en relation avec le champ magnétique du noyau terrestre par le courant électrique nourri de fer à l'état liquide que celui-ci recèle, ce noyau qui réside à plus de 3 000 km sous terre étant entouré de magma liquide. Si les éruptions solaires de classe A, de classe B ou de classe C sont de faible intensité, n’affectant généralement pas la planète terrestre, celles qui se situent dans les catégories supérieures C, M et X l'affectent significativement par l'énorme EMC libérée.

C'est pourquoi cette tempête solaire est très différente des précédentes, se caractérisant par une multitude d'aurores boréales (hémisphère nord) ou australes (hémisphère sud) des champs arctique et antarctique descendant de plus en plus bas, pouvant de ce fait être observées à de longues distances inhabituelles y compris tout au long de 2023 dans le Sud de la France et autres régions françaises ou européennes (phénomène rarissime), celles-ci caractérisant l'intensité des éjections de masse coronale découlant de l'interaction électromagnétique du soleil avec la terre et conduisant à l'inversion des pôles magnétiques terrestres (le Soleil est estimé faire 108 fois la circonférence de notre planète).

Ses conséquences sur l'ensemble des croûtes terrestres, qu'elles soient géologiques (tremblements de terre, déplacements de terrain, dolines, volcans*), météorologiques (ouragans puissants, vagues de froid, tempêtes intenses, graves inondations, sécheresses prolongées, vagues de chaleur), humaines (les fréquences vibratoires sont liées aux résonances de Schumann*², avec des répercussions sur la santé mentale, le système immunitaire, l'appétit, le sommeil, le cycle menstruel, la douleur des règles...), sociales et technologiques (l’éloignement des pôles de leur emplacement historique entraîne des problèmes pour les infrastructures et les activités humaines qui dépendent de la navigation magnétique, notamment les avions et les smartphones), marquent par ces différents phénomènes un changement radical de l'actuelle matrice terrestre de 3-D dont le champ magnétique - il existe depuis plus de 4 milliards d'années - s'affaiblit (d'au moins 10 %), ce qui l'expose à des radiations de plus en plus marquées, celles-ci entraînant par leurs rayons ultraviolet des dommages, notamment sur l'ADN humain en provoquant des mutations bénéfiques ou non (ainsi la multiplication de cancers).

De nombreux phénomènes étranges et inexpliqués ne cessent en outre de se produire sur la planète, comme des comportements animaux inhabituels et une perturbation des schémas migratoires normaux (oiseaux, poissons, baleines et orques, autres espèces sauvages), des sons mystérieux et des formations nuageuses étranges. Bien que les explications concrètes de ces phénomènes étranges n’aient pas encore été établies, il est clair que notre planète est en train de changer d’une manière que nous ne comprenons pas encore, son comportement aberrant laissant entrevoir des forces plus importantes qui remodèlent notre monde de l’intérieur.

En parallèle de cette apocalypse géomagnétique émerge la nouvelle Terre, une matrice terrestre évolutive appartenant à une nouvelle dimension de conscience, la 5-D. Seule la transmutation psychique comme physique de l'être humain en permet l'accès. C'est autrement dit l'ouverture du septième sceau tel que mentionné dans le Livre prophétique de l'Apocalypse selon Jean !

* Cf. Les champs Phlégréens près de Naples et l'Etna près de Catane en Italie, le Fagradalsfjall dans la péninsule de Reykjane en Islande, le Marapi sur l'île de Sumatra en Indonésie... dont les millions de tonnes de cendres jetées dans l'atmosphère contribuent au réchauffement de la température et à l'instabilité météorologique.

La résonance de Schumann (RS), du nom du physicien allemand Winfried Otto Schumann qui les prédit dans les années 1950, constitue la fréquence et l’amplitude vibratoires de notre planète. Elle augmente régulièrement, ce qui indique qu’une énergie élevée dans le cosmos affecte la Terre parce que les éruptions solaires et les CME ont exercé une pression sur les champs intérieurs et extérieurs. Ces résonances sont un ensemble de pics spectraux se situant dans la cavité formée par la surface de la Terre et l'ionosphère qui fonctionne comme un guide d'ondes. Elles sont excitées par les éclairs, autrement dit par les orages magnétiques. 

 

Pour comprendre comment inclure désormais la conscience dans sa relation intelligente à l'univers, il convient d' inverser la représentation mathématique et physique de la gravité, autrement dit d'inverser les équations de la gravité. C'est ce qui se nomme l'inversion conforme en mathématiques. 

 

Les anneaux de Saturne disparaîtront en 2025 - Cliquer pour agrandir
Les anneaux de Saturne disparaîtront en 2025 - Cliquer pour agrandir

La raison d'être du chaos civilisationnel en cours

La planète a vu en 2023, amorcée depuis longtemps, la dernière explosion d’une "théologie" de la séparation caractérisée par la colère, la haine.

Conformément aux croyances messianiques inculquées à nombre de collectifs et d'individus (Juifs, Musulmans, Chrétiens...), leur dieu est en colère, ne pouvant être apaisé que de certaines manières. Ceci entend que celui-ci, bien que créateur de l'humanité, en est éternellement séparé, demandant sans cesse et encore à ses dévots de répondre à ses exigences, grotesques il va sans dire, comme la construction d'un troisième temple à Jérusalem qui sera cette fois-ci éternel et définitif selon les visions prophétiques... Ceci constitue ainsi la recette parfaite pour des comportements sombres de toutes sortes, l'acceptation de ses exigences étant basée sur la peur de ne pas en être à la hauteur...

Il s’agit bien sûr d’une forme de pensée à très basse vibration, qui s'appuie sur des "systèmes de croyance" basés sur des suppositions et des années d’entraînement en dehors de la Présence réelle qu’est l’Esprit. L’Esprit universel qui régence le Tout est en effet en constant mouvement, qui va de l’avant, qui évolue clairement, lumineusement, sur son propre chemin de transformation et de renouveau. Ce sont bel et bien certaines croyances, découlant d'être né dans un groupe ethnique ou religieux particulier ou ayant été adoptées dans tel groupe par la suite, qui justifient chez l'être non éveillé d'avoir "raison" dans la justification de ses actions destructrices. Là réside la clé de compréhension de l’hégémonie, de la suprématie supposée et, au-delà, de la triste étroitesse de vue des structures gouvernementales dominantes, qui s’efforcent de continuer à contrôler les événements de la Terre de toutes les manières possibles par la création permanente de traumatismes et de sentiments de désespoir afin d'atteindre la vibration humaine et, par là-même, le génome humain. 

Pourtant, elles sont en cours de tomber de leur trône en raison des puissantes énergies de renaissance qui affluent désormais sur la Terre au moyen de la "ceinture de photons", au milieu d’une conscience de masse qui lentement est en cours d'éveil dans son désir intérieur de guérison de l'obscurité. Loin de susciter le désespoir et les vibrations basses, ces élites malveillantes aident par leurs sombres actions et stratagèmes, bien involontairement, des millions de personnes à travers le monde à revivre des traumatismes passés et présents, les ramenant à la surface où ils peuvent enfin être affrontés et libérés. C’est l’une des raisons pour lesquelles elles sont autorisées par les Forces de Lumière à accomplir ces actes sombres source au final de guérison par la transmutation de l'âme grâce au pouvoir de l’Amour, libérateur du paradigme de la dualité, de la séparation par le besoin de juger, d’exclure, de vilipender.

La Terre est bel et bien en cours de passer à une nouvelle ligne de temps, ce qu'indique la disparition progressive des anneaux de Saturne (Cf. image ci-dessus). Le choix de passer à une forme supérieure de vie sur Terre est entre les mains de chacun !

 

De Saturne (latin) - Cronos (grec)

Ce Titan, divinité planétaire, porte en lui les germes de tous les éléments et créatures composant la Terre, la materia prima (Saturne est l'anagramme de natures...). Symbole des ténèbres, il incarne la mort avec sa faux en main, tout comme l'aspect destructeur du temps qui engloutit tout ce qui est construit en lui. Son influence engendre épreuves et chagrin, passages obligés pour renaître dans la lumière céleste. Il pousse comme gardien et explorateur des mystères à la contemplation intérieure et à la connaissance de soi à des fins purificatrices, en trouvant l'or caché en soi. Il est la déité attitrée de Baal /Nemrod, le fondateur vénéré comme dieu soleil de Babylone, successeur de Sumer et fondateur de Ninive, figure tutélaire que l’Église romaine récupéra en le masquant comme le Père dans la Trinité chrétienne et que l'on retrouve sous forme d'obélisque du centre de la place Saint-Pierre à Rome (c'est la même histoire qu'Osiris en Égypte).

 

Et ce sont ces nouvelles facultés en voie désormais accélérée de développement qui amorcent l'émergence de la sixième race racine humaine, voyant la séparation inéluctable entre celles et ceux qui demeurent figés car asservis aux illusions du monde des formes dans le cycle involutif de l'actuelle civilisation, et celles et ceux - l'Humain nouveau ou neuro-atypique - qui entrent par cette ascension de conscience dans une nouvelle dimension de réalité, la "5-D", leur permettant à terme de ne plus avoir nécessité d'utiliser leur corps organique pour exercer leur puissance créatrice dans la matière*. En d'autres termes, ils sont appelés à maîtriser en qualité d'architecte - le Deus ex machina, le démiurge - la science atomique, la clé de l'Intelligence cosmique !

Les gnostiques parlent du passage du "cycle du Fils" à celui du "Saint-Esprit", soit une deuxième naissance, signification du mot chrétien... Autrement dit, il constitue l'accès au Plérôme, la Plénitude, le dernier cycle, celui du "Père" !

 

Par cette prise de conscience d'un nouveau modèle intégré et multidimensionnel de sa relation à la Vie, l'être humain nouveau est ainsi débarrassé des limites de l'actuelle conscience psychologique dite de "raison", qui, par la résonance en lui des mémoires de l'âme non unifiée à l'Esprit, le subordonne aux lois strictement mécaniques de la matière limitée au champ de la barrière dimensionnelle nommée l'Astral. Par leur transmutation, autrement dit par son désengagement émotionnel qui atrophie son discernement et par là-même son intelligence, il acquiert une conscience cosmique de nature cette fois-ci évolutive, celle-ci lui permettant une nouvelle alliance entre monde visible et monde invisible.

"Homme" devenu immortel, il est alors gouverné par les lois éthériques et non plus mécaniques, qui lui permettent d'appréhender de manière totalement naturelle comme scientifique accompli - maîtrise de la science atomique -, le Tout unifié. Cet Homme nouveau pourra ainsi choisir d’explorer les différents mondes constitutifs de l'Univers de façon consciente, non seulement avec un corps semi-physique, mais également avec son périsprit*, autrement dit un vaisseau de plasma semi-matériel créé directement par l’Esprit.

* Le mot "Périsprit" a été inventé par le philosophe français (1804/1869) Allan Kardec, pseudonyme d'Hippolyte Léon Denizard Rivail, fondateur de la doctrine du spiritisme dans son ouvrage fondateur Le Livre des Esprits publié en 1857. Ce mot désigne à la fois l'énergie corporelle d'un être vivant et l'enveloppe d'un esprit après le décès.

 

Le fonctionnement énergétique de l'être humain en cette fin de cyclicité civilisationnelle

La réaction à toute situation est en consonance avec la perception que l’être humain en a, avec les pensées et les sentiments qu'il éprouve à son égard. Lorsque la perception change, l’effet de la situation devient plus puissant et contrôlant, ou s’affaiblit et s’évapore à mesure que la personne agit conformément à sa nouvelle perception. C’est ainsi que chacun change les circonstances de sa vie et que, collectivement, une civilisation transforme son monde, dans la mesure où les pensées et sentiments, formes d’intention, donnent la direction qui correspond aux intentions.

Ce principe de direction de l’énergie est rapidement à l’œuvre, comme dans la perception qu’ont les citoyens de la corruption, de la tromperie et de l’injustice de leurs dirigeants qui suscite des rébellions contre les gouvernements. Non seulement l’énergie de ce mouvement de poussée et de traction est tumultueuse, mais elle tourbillonne en même temps que les vibrations conflictuelles des forces dites de la lumière, évolutives, qui combattent les tentatives désespérées des forces de l’ombre de des ténèbres, involutives, pour garder le contrôle. C'est cette assistance invisible qui constitue l’influence stabilisatrice empêchant la marmite de déborder. Ceci exclut derechef le risque de guerre totale ou de frappes nucléaires, même si cela n'empêchera pour une majorité de citoyens la peur, l’anxiété, la confusion, la résistance et les réactions négatives. Il en découle que leurs basses vibrations peuvent provoquer des effets physiques, émotionnels et mentaux temporaires. Pour les autres, éveillés, ils offrent la nécessaire contrepartie à la recherche d'équilibre par la joie, l’exaltation, la gratitude, l’exultation, la paix ou une combinaison de sentiments à hautes vibrations, qui s’ajoutent aux avantages incommensurables des méditations personnelles, collectives et mondiales axées sur l’amour, la paix et l’harmonie.

Il importe de comprendre que ce que l’on appelle les énergies féminines ou masculines, qui n’ont rien à voir avec le genre ou l’orientation sexuelle, sont des courants auxquels sont attachés des attributs ou des caractéristiques qui correspondent aux pensées, aux sentiments, aux attitudes et aux intentions d’un individu. Les caractéristiques associées à l’énergie masculine comprennent la compétitivité, l’agressivité, l’innovation, la sévérité, l’esprit d’aventure, la persévérance, le contrôle et la détermination à réussir. L’énergie féminine comprend la douceur, la nature nourricière, la sensibilité, la compassion, la prévenance, la patience, l’harmonie et la proximité avec la nature.

Les deux énergies sont fortes, protectrices, courageuses, et contiennent l’art de la civilisation sous ses nombreuses formes. Aussi l’évolution spirituelle et consciente passe par l’intégration des aspects des deux énergies, et par la réalisation de l’équilibre que chaque âme recherche dans chaque incarnation. Plus l’équilibre, ou l’androgynie, est proche, plus la lumière est grande – on pourrait aussi dire plus la capacité d’aimer est étendue – à l’intérieur d’une personne ou d’une civilisation entière.

A l'opposé, il y a l’énergie dite luciférienne, maléfique. Il s’agit de courants dans le vaste champ d’énergie des forces obscures qui accumulent des attaches au niveau vibratoire le plus bas. C'est pourquoi en sont porteuses les personnes qui acquièrent la richesse, la célébrité, le pouvoir et le contrôle en étant impitoyables, trompeuses ou cruelles. En attirant ces courants d'énergie, elles deviennent les marionnettes des ténèbres dans une dimension de densité, la troisième dite 3-D, voyant les complexités, les malentendus et la confusion abonder, et que les générations perpétuent à travers les enseignements nourris de mensonges transmis par les parents, les enseignants, les "experts" et les "autorités". Et comme ces transmetteurs ignorent la plupart du temps que toutes les informations de l’univers entier sont en eux, qu'ils peuvent y accéder par leur instinct, leur intuition, leur inspiration découlant de leur âme, il en découle le chaos civilisationnel au détriment de l'ascension de conscience.

Seul l’Amour, la même énergie que la lumière, l’essence pure de la Source créatrice, est la clé salvatrice, la force de guérison de l’univers. Car l’Amour, qui est à l’intérieur de l’âme, n'a nul besoin que de l'accord de l'être humain pour prodiguer ses bienfaits. Il n’a en effet pas de limites, pas de frontières à sa capacité. Tout comme la paix dans le monde commence par la paix dans chaque cœur, l’Amour dans le monde commence par l’amour de soi et de chaque personne. L’amour de soi est le fondement de l’amour des autres, de la vie à partir du cœur, le siège de l’âme, impliquant de faire ce qui est sain pour l’esprit, le corps et l’âme.

 

Du changement en cours de conscience

Les sataniques lucifériens et leurs sous-fifres institutionnels corrompus car grassement payés et installés au faîte des pyramides de gouvernance - des Portails Organiques pour la plupart - ont escroqué le monde entier avec leur Agenda 30, déclinant dans son plan d'exécution une fausse pandémie alliée aux diverses contraintes de l'urgence climatique et aux nouveaux conflits militaires sacrificiels de vies. Il s'agit de réaliser leur programme eugénique, à savoir l’extermination de 90 % de la population. Les familles de sang mêlé, hybrides, veulent en effet qu'un maximum d'individus meurent, entre autres du cancer et d’autres maladies conçues sur mesure que les autorités médicales ne sont pas autorisées à guérir. Tous ces êtres psychopathes mentalement et émotionnellement perturbés considèrent les gens comme des moutons et du bétail dont on peut se passer, leur sacrifice alimentant l'égrégore de mort nécessaire à la survie astrale des entités involutives qui prédominent dans la gouvernance de la matrice astrale terrestre viciée. Le résultat est que l'humanité constitutive de la cinquième civilisation humaine a largement abandonné sa raison et sa responsabilité à des gouvernements corrompus. Et lorsque nous abandonnons notre esprit et notre responsabilité, nous abandonnons également notre liberté constitutive de l'expression de la vie sacrée, celle d'êtres humains créateurs par la maîtrise de leur esprit connecté à l'Esprit de l'Univers.

Comme une conscience éveillée inspire notre révolution et par là-même notre évolution en humanité, tous les systèmes de la matrice terrestre en 3-D sont en train de se désintégrer dans la mesure où ils ne peuvent plus maintenir sa fréquence de basse vibration plus longtemps, et ce compte-tenu des nouvelles énergies se répandant dans notre galaxie solaire d'appartenance contribuant à l'éveil de nombre d'êtres humains jusqu'alors endormis à leur nature profonde. C’est le retour à la simplicité, celle de l'Unité fondatrice, les anciens systèmes compliqués et dépassés car profondément viciés étant progressivement remplacés par des communautés humaines soucieuses d'harmonie dans leur relation à la mère Nature. C'est pourquoi le changement s’intensifie, les âmes ne voulant plus de guerres, de querelles et de combats, préférant ce qui unifie et rassemble, rejetant l’ancienne séparation et la dualité qui ne sont jouées que par ceux qui s’accrochent encore à l’ancienne Terre. Les anciens systèmes, les anciens modes de vie, de relation et de fonctionnement commencent ainsi à se briser et à se dissoudre. Et plus on essaie de réparer les choses, plus elles se désagrègent.

Et c’est également pourquoi le travail intérieur est indispensable pour conduire à la libération finale, le profond abandon qui est lié permettant l'alignement avec le Grand Plan Directeur de la Volonté Universelle voyant la fusion progressive de l’Alpha et l’Oméga pour ne faire qu’UN. Elle signifie la disparition de l'ancienne expérience du patriarcat dévoyé pour le retour sacré à l’unité et à l’harmonie entre le Masculin Divin et le Féminin Divin, et ses retombées dans toutes les relations, dans la famille, dans la société et à l’intérieur de tous, de chacun et de tout.

 

Compte-tenu de la loi des polarités gouvernant Ce Qui Est, l'Univers, une (petite) partie de l'humanité est appelée désormais à évoluer comme artisans et ouvriers pionniers - les "nouveaux Noé" - de cette Nouvelle Terre en mode "Service d'Autrui", libérés de la prédation astrale asservissante, pendant que la plus importante poursuivra son évolution entropique en mode "Service de Soi", dans le cadre du Nouvel Ordre Mondial gouverné par l'Intelligence Artificielle (le transhumanisme), et l'inscrivant toujours et encore inéluctablement sous la gouvernance de la Mort, celle de l'humanité ancienne...

Là réside la compréhension de la finalité de l'évolution humaine, l'ascension de l'esprit à sa véritable lumière, soit sa résurrection à sa nature première éthérique sans aucune réflexion. Autrement dit l'"Homme-Esprit", doté de la conscience universelle caractérisant le passage de l'humain immortel à l'humain éternel, celui qui caractérisera la septième civilisation racine humaine, dans quelques millénaires il va sans dire...

 

 

 

Les Publications de Transmutatis proposent des contenus rédactionnels de compréhension de l'expérience humaine au sein de l'univers, tout particulièrement en cette période de profonde mutation civilisationnelle.

 

Les Enseignements de Transmutatis proposent à la personne comme au collectif de travail la compréhension et l’appropriation des conditions nécessaires à leur bon fonctionnement et à leur bonne réalisation au sein de leur environnement d’expression. Ils comprennent les Fondamentaux et des Focus.

 

Les Clés de Transmutatis offrent un complément d'explication aux contenus des publications, soit de façon synthétique, soit par des focus plus élaborés. Elles se déclinent en trois catégories  : les Fondamentaux, les Révélations, les Suggestions.

 

 Les Additifs de Transmutatis sont des suppléments de compréhension aux autres rubriques précédentes sur les manières et conditions de réalisation des individus dans un monde en profonde mutation.

"En ces temps d'imposture universelle, dire la Vérité est un acte révolutionnaire.

Le chemin du bon sens, celui de la Réalité, passe par le suivi de sentiers différents de la voie balisée sur laquelle s'engouffrent les foules aveugles.

Il nécessite de prendre le temps de soulever le voile de brume et de découvrir le fil doré qui relie les savoirs enseignés dans leur discipline respective. 

Alors la subtile alchimie opère pour révéler la clé jusqu'alors cachée."